PROPHÉTISE
CONTRE
LES NATIONS

Un livre de fin-des-temps par Ronald Weinland

Ap 10:11

Chapitre 4
UNE FIN À LA SUPERCHERIE



IL A ÉTÉ AUPARAVANT DÉCRIT comment Satan a trompé le monde entier. Malheureusement. Dû à leur naïveté, la plupart des gens sont loin de pouvoir saisir ce que cette déclaration signifie réellement. Cependant, elle déclare exactement ce qu'elle veut dire, particulièrement lorsqu'il s'agit de religion. Du grand nombre de ceux qui se tiennent au Christianisme traditionnel, très peu croient que Satan est un être d'esprit vivant, présent et actif, agissant dans le but de séduire toute l'humanité. Non seulement c'est un être très maléfique, vivant et actif, mais franchement, Dieu seul peut délivrer les gens des griffes de sa supercherie, car il est bien plus puissant que la plupart des gens ont la capacité de le comprendre. Satan a eu 6000 ans pour raffiner les méthodes et les systèmes qu'il utilise pour tromper l'humanité, et donc aujourd'hui, les gens simplement naissent dans ces systèmes et les acceptent pour vrais.

Satan est tout simplement un menteur, et comme Christ dit de lui, c'est le père des mensonges. C'est sa façon de faire. Avec le genre de pouvoir que lui et les démons possèdent, individuellement et collectivement, ils sont capables de hautement influencer et parfois même posséder les gens. Ils exercent ce pouvoir sur ceux qui sont disposés ou qui veulent pratiquer le mal. Ils peuvent influencer fortement ceux qui sont remplis d'orgueil, d'égoïsme et de désir pour les richesses et le pouvoir, parce que ce genre de personnes cèdent plus facilement à leur influence. Ceux qui ont moins de maîtrise sur leur pensée dû à la drogue, l'abus d'alcool, ou une maladie profonde, peuvent aussi être vulnérables à leurs influences. Ces êtres maléfiques influencent fortement certaines personnes pour les motiver à accomplir leur volonté, créer le chaos, planter et promouvoir leurs propres maléfices, et concocter la supercherie dans la pensée des gens, les conduisant à croire que cela vient d'eux.

C'est ce que nous avons vu au cours des siècles dans la vie de ceux qui ont eu une grande influence sur la société et les nations. Ces choses ont souvent eu lieu chez les dirigeants religieux, les érudits, les auteurs, les professeurs (les enseignants habiles), les scientifiques, les chefs de nations et de royaumes. Ces êtres d'esprit ont concentré leurs efforts sur ceux qui peuvent avoir un impact plus efficace sur la société et le monde, au lieu de le faire avec les gens ordinaires.

Depuis très longtemps, Satan a établi dans le monde de fausses croyances religieuses qui sont la contrefaçon des attributs des choses vraies. Bien que ces croyances semblent avoir des aspects de la vérité, elles ont été profondément déformées. Elles sont souvent décrites comme des croyances et des doctrines païennes. Ce sont les choses mêmes que certains, comme Simon mentionné auparavant, ont utilisé et mélangé avec les pratiques et les croyances de la vraie Chrétienté. C'est ce qui a créé un faux mouvement religieux populaire qui s'est lui-même appelé Chrétien.

Une œuvre littéraire à elle seule, a eu un impact très puissant sur les dirigeants religieux et les organisations, à cause des conceptions bizarres que les gens avaient de la vie après la mort, dans un enfer ou dans les cieux. C'est l'œuvre de Dante intitulée, La Divine Comédie. Des esprits facilement disposés ont acceptés les conceptions perverties et les idées tordues de ce livre, et ceci a conduit les écrivains et les dirigeants religieux vers des déformations plus extrêmes sur un enfer de feu et de tourment.

Un grand souverain, l'Empereur Constantin, a eu le plus profond impact sur ce qui est accepté aujourd'hui comme le Christianisme traditionnel. Son histoire sera racontée plus tard. C'est "à travers lui" que furent concoctées et établies les doctrines fondamentales les plus fortes du Christianisme traditionnel.

La plus grande partie de ce que Satan et le domaine d'esprits démoniaques se sont efforcés d'établir dès le début dans le monde des croyances païennes, n'a fait que se raffiner et se renforcer sous la forme de fausses pratiques et croyances modernes. Aujourd'hui, la plupart des gens acceptent simplement les croyances religieuses de leurs parents, ou ce qui en sont des fac-similés. La plupart des gens sont simplement "nés dans" les faux systèmes que Satan a établi depuis longtemps.

Quelqu'un va naître dans une famille Catholique, et plus tard dans sa vie, va changer pour devenir membres de l'Église du Christ. Quelqu'un né dans une famille de l'Église du Christ peut très bien changer plus tard, et devenir un Adventiste du Septième Jour, ou un Baptiste. Indépendamment de cela, leur foi est toujours basée sur les mêmes doctrines fondamentales qui se trouvent dans tout le Christianisme traditionnel, et qui sont maintenues dans leur totalité par un cœur commun de croyances partagées. Ainsi, bien que certaines personnes puissent faire des changements et préfèrent aller dans une église différente de ce qu'ils ont connu dans leur enfance, leurs croyances fondamentales sont toujours les mêmes.

Alors que nous progressons dans ce chapitre, il deviendra de plus en plus difficile pour certains de saisir l'énormité de la tromperie que Satan a magistralement tissé en doctrines et en croyances du Christianisme traditionnel.

S'il n'était pas dû au fait que les gens commencent à réaliser que quelque chose ne va pas avec ce monde, et que les choses empirent de plus en plus rapidement, alors un grand nombre de ceux qui lisent ce livre en auraient simplement abandonné la lecture bien avant ce passage. S'ils n'ont pas encore renoncé, ils vont très certainement le faire dans ce chapitre. Cependant, les gens vivent en ce moment dans un monde qui a perdu le contrôle, il semble que les choses empires de jour en jour, et c'est réellement ce qui est en train de se passer!

Si donc, les événements catastrophiques n'empiraient pas de plus en plus dans ce monde à un rythme croissant, la plupart des gens n'accorderaient aucune attention à ce que j'ai écrit. C'EST EXACTEMENT la raison pour laquelle Dieu permet à ce monde de connaître un tel niveau de dévastation et de mort, car s'Il ne le faisait pas, les gens ne L'écouteraient pas. C'est le seul moyen pour qu'un nombre considérable de gens puissent être épargnés, et commencent à être préparés à embrasser le retour de Son Fils, qui va maintenant devenir ce grand Roi – le Messie.

Ce qui est écrit ici vient de Dieu, et en tant que Son apôtre et prophète pour cette fin-des-temps, je vous dis que toute parcelle du Christianisme traditionnel est totalement dupée et complètement infestée de fausses doctrines.

Il est très difficile de contempler la possibilité que tant de gens puissent réellement avoir tort. Une telle chose est-elle même possible?

Une fois encore, c'est attribué au fait qu'il existe un pouvoir que nous, humains, ne pouvons ni voir ni comprendre. Il s'agit d'un domaine d'esprit composé d'êtres d'esprit qui ont abusés de leur pouvoir, et ce pouvoir dépasse de beaucoup celui des êtres humains, et nous pouvons ajouter à cela le fait que Satan et les démons ont perfectionné leur technique de l'abus de ce pouvoir pour probablement des centaines de milliers d'années. Comment l'esprit humain peut-il comprendre une telle chose? Cela se situe bien au-delà de la compréhension humaine. Comme nous l'avons dit, seul Dieu peut délivrer d'un tel pouvoir, pouvoir qui a réellement été utilisé pour tromper le monde entier. C'est exactement ce que ces êtres ont fait.

Non seulement tous les peuples du monde ont été trompés par des idées variées sur les dieux, la vie après la mort, l'immortalité, et les choses comme ça, mais plus de la moitié de toute la population mondiale qui pense posséder les vraies croyances au sujet de Dieu Lui-même, ont aussi été trompés. Près de 2.5 milliards de gens se considérant comme faisant partie du Christianisme traditionnel sont complètement trompés. Ils sont trompés par ce qu'ils croient, et en conséquence, ils sont aveugles à ce qui est réellement vrai concernant Dieu, Ses voies, et Sa vérité.



Une Liste de Fausses Doctrines

Quelles sont alors quelques-unes des fausses doctrines du Christianisme traditionnel? Certaines ont déjà été présentées dans ce livre. Ce sont les doctrines sur lesquelles le Christianisme traditionnel d'aujourd'hui a été bâti. Si vous arrivez à vraiment "voir" qu'elles sont toutes, comme déclaré, de fausses doctrines, alors vraiment, "Qu'est-ce qu'est le Christianisme traditionnel?"

Ces fausses doctrines et croyances acceptées, ne sont pas Bibliques. Elles n'ont aucune véritable fondation Biblique, et sont en fait en opposition directe aux vraies doctrines et croyances que Dieu a données à l'humanité.

Ce qui suit est une liste d'un certain nombre de ces fausses doctrines et croyances:

  • La Trinité
  • Dimanche est "le jour" de culte officiel
  • Noël
  • Les Pâques
  • Christ est mort sur une croix
  • Christ est mort un vendredi, appelé le "Vendredi Saint"
  • Christ fut ressuscité un dimanche matin
  • L'humanité possède une âme immortelle
  • La loi de Dieu a été "abolie" par Christ
  • Après la mort, les gens vont directement soit aux cieux soit en enfer
  • La récompense pour ceux qui sont "sauvés" c'est d'aller dans les cieux avec la vie éternelle
  • Il existe un enfer avec des tourments éternels
  • Les enfants peuvent être baptisés
  • Il va y avoir un enlèvement
  • La communion hebdomadaire ou la sainte communion
  • Les saints sont dans les cieux
  • On peut prier aux saints ou/et à Marie
  • Christ avait plutôt l'air faible, pieux en apparence, et avait les cheveux longs
  • Un ministre ou un prêtre peut pardonner quelqu'un du péché
  • On s'adresse à un ministre, se servant de titres comme Révérend, Père, Pasteur, Évêque, ou Pape


Origines des Fausses Croyances

D'où viennent donc tous ces faux enseignements et ces fausses croyances? Il devrait être assez facile de répondre à cela, en repensant aux choses qui ont déjà été discutées. Elles viennent de leur auteur, Satan. C'est lui le grand trompeur et l'adversaire de Dieu. Il ne devrait pas être surprenant d'apprendre qu'il est l'auteur de ces croyances "fausses" et "trompeuses".

Satan s'est efforcé de tordre, déformer, mal représenter, cacher, assombrir et mentir sur la vérité de Dieu. Il a été implacable dans son effort à détourner de Dieu l'esprit de chaque être humain. Le Diable a constamment combattu les vérités de Dieu, Ses voies, et ceux mêmes que Dieu a appelés. Il déteste Dieu, et il a particulièrement pour l'humanité une haine profonde.

Satan était déjà à l'œuvre, tout de suite après le grand déluge de l'époque de Noé, commençant son influence sur l'humanité pour les tourner vers de faux concepts et des idées perverties sur l'existence de différents dieux. Satan a facilement trompé les gens en leur donnant ce qui plaisait à leur nature humaine charnelle. La réelle vérité exigeant un changement dans la façon de vivre des gens, est contraire à notre nature même.

Il n'est pas nécessaire de plonger ici dans les choses concernant les faux dieux (païen) que Satan a établi, de manière à leurrer les gens pour les écarter de la vraie connaissance de Dieu, puisque cette information peut être facilement trouvée sur l'internet, dans des livres de références variés, et même des encyclopédies. Il est même mentionné dans les écritures que dans les temps anciens, certains peuples adoraient "la déesse des cieux", qui selon les langages des régions variées, prit des orthographes différentes. C'était l'adoration d'Ashtoreth, connue aussi comme Astarté, Ishtar, Eostre, etc. (c'est l'origine du mot Easter [Pâques en anglais]), et une grande partie de cette adoration inclus des pratiques de fertilité, de sexualité immorale, ainsi que de faire face à l'est dans l'adoration, pendant que le soleil se levait.

Le culte de Baal était associé au culte du soleil, comme l'était celui de Moloch. Bien que beaucoup d'autres croyances religieuses ont surgis, celles qui ont été mentionnées sont celles  que Satan a principalement utilisées pour leurrer les Israélites et les détourner de la connaissance et du culte de Dieu.

Il serait bon ici de remarquer que lorsque la nation d'Israël fut divisée, comme ce fut décrit auparavant, la nation du sud, la Judée, a continué dans ses observances des Jours Saints de Dieu, et du Sabbat hebdomadaire du 7ème jour (notre samedi). La nation située au nord, qui avait reconnu un autre roi, avait retenu le nom d'Israël, puisqu'elle était composée de presque toutes les autres tribus.

Le roi d'Israël était Jéroboam, il craignait de ne pas être capable de garder l'unité et le support des Israélites. Comme mentionné dans les écritures, il craignait que si les Israélites voyageaient pour adorer Dieu au temple de Jérusalem pendant les Jours Saints annuels, ils allaient se languir de la gloire perdue du temps où la nation toute entière était unifiée.

Puisque Jéroboam craignait que les Israélites décident de se rallier au Roi Réhoboam de Juda, il changea les temps d'observance des Jours Saints, pour les placer à des moments différents, et bâtit trois endroits en Israël pour permettre au peuple de s'y rassembler pour les cultes, au lieu d'aller jusqu'à Jérusalem. Toute la méthode d'adoration fut changée, en mélangeant la façon dont Dieu était adoré à la façon dont les autres dieux de la région étaient adorés. Baal était le dieu principal adoré dans la région. Non seulement Israël changea les dates des jours que Dieu avait désignés pour l'observance de la saison des Jours Saints annuels, mais ils changèrent aussi le jour de la semaine où le Sabbat hebdomadaire devait être observé. Au lieu de le garder le 7ème jour, ce fut changé pour le 1er jour de la semaine.

Le culte de Baal et le culte de Molec comprenaient l'adoration du soleil, et avait lieu le 1er jour la semaine – notre dimanche. Satan avait déjà établi cette pratique païenne plusieurs centaines d'années auparavant. Dieu donna à Israël Ses commandements après qu'ils eurent quitté l'Égypte, et ceci comprenait l'observance du Sabbat du 7ème jour. Satan haïssait le jour du Sabbat de Dieu, et il avait déjà trompé d'autres peuples et nations, même à cette époque, les influençant à observer le culte de Baal le premier jour de la semaine, notre jour moderne de dimanche, le jour de l'adoration du soleil [anglais, Sunday – jour du soleil].

Le changement de l'observance des Jours Saints par Jéroboam, est la raison pour laquelle Israël fut plus tard prise en captivité par les Assyriens. Dieu a envoyé les Assyriens pour conquérir Israël, et ils les transférèrent dans des régions variées de l'Europe. Dieu le fit parce qu'Israël ne voulut pas se repentir (changer) de garder leurs propres jours saints (jours fériés) et d'adorer le 1er jour de la semaine (dimanche), au lieu du jour du Sabbat hebdomadaire (le samedi). Il est mentionné de manière répétée qu'Israël continua dans les péchés de Jéroboam. Leur entêtement à continuer dans ces péchés est exactement la raison que Dieu leur donna pour les avoir soumis à la captivité, et c'est la raison pour laquelle ils ont complètement perdu leur identité. C'est pour cette raison que Juda commença à les appeler les dix tribus perdues d'Israël.

De nos jours, ces peuples n'ont toujours aucune idée de qui ils sont réellement, et d'où ils descendent. Les nations de l'Europe continentale de l'ouest, ainsi que le Royaume Uni, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada et les États-Unis n'ont aucune idée qu'ils sont les descendants de ces anciennes tribus d'Israël.

Juda, d'un autre côté, fut aussi emporté en captivité, mais ils n'ont jamais perdu leur identité. Le peuple Juifs a toujours su qui ils étaient, et ils ont toujours maintenu le Sabbat du 7ème jour comme Dieu le leur avaient commandé. Dieu leur avait dit que la raison de leur captivité, qui allait durer 70 ans avant de pouvoir revenir en Judée et à Jérusalem, était dû au fait qu'ils avaient pollué les Sabbats de Dieu. Ils ne les observaient pas de la manière que Dieu leur avait prescrite. Et bien qu'ils continuaient à observer ces jours, ils y travaillaient et y faisaient des affaires, c'est ainsi qu'ils les polluèrent.



Changer le Sabbat

À l'époque où l'Église se voyait dispersée dans toute la région de la Judée et de la Samarie à cause de la persécution qui suivit sa formation, le culte de Baal et des autres dieux païens étaient déjà  bien établis et pratiqués en Samarie depuis plusieurs centaines d'années. Cependant, ces croyances, ou celles qui leur étaient directement liées, étaient aussi pratiquées à l'époque dans tout l'Empire Romain. Après plusieurs générations, les gens étaient parfaitement accoutumés à garder ces observances et ces pratiques religieuses connectées aux divinités du soleil, avec un culte célébré le 1er jour de la semaine – notre dimanche.

Tout au long de la période du début de l'Église, les premiers apôtres enseignaient sur Christ, sur ce qu'il avait enseigné, sur sa mort et sa résurrection à la vie. Le monde Romain a été, d'une certaine manière, secoué par ces enseignements, puisqu'ils interféraient avec leurs croyances déjà bien établies, croyances que les souverains utilisaient pour exercer un plus grand pouvoir, inspirant même leurs sujets à une adoration de leur personne. Ceci fut vrai tout au long de l'histoire pour beaucoup de souverains, qui sont supposés avoir eu une certaine "liaison" avec les dieux, ou étaient parfois eux-mêmes révérés comme des demi-dieux. Satan a vraiment joué un bon tour aux humains qui sont naturellement faibles d'esprit.

Les Pharaons tombent dans cette catégorie, aussi bien que certains autres souverains au cours du temps, mais c'était quelque chose qui existait parmi les Césars. Ainsi, l'Empire Romain perçut la vraie Chrétienté des apôtres comme une menace, et ils haïssaient ces enseignements. Il existait déjà de la haine profonde pour les Juifs, qui étaient connus pour leur culte pratiqué lors du Sabbat hebdomadaire du 7ème jour. La pratique des Juifs était une irritation pour le gouvernement Romain, particulièrement à cause de la fermeté des Juifs à refuser de conduire les affaires en ce jour ou lors des Sabbats annuels.

Quand la vraie Chrétienté est née, elle avait deux ennemis jurés: le Judaïsme (principalement ses chefs) et les Romains.

Simon n'a pas trouvé difficile de commencer à mélanger des aspects de son culte païen avec la vérité sur Christ. C'était quelque chose de facile à faire pour lui, tout comme ce qu'Israël avait fait longtemps avant. Ainsi, lui et certains autres avec lui, remplacèrent la vérité du Sabbat du 7ème jour enseignée par les disciples, par le culte du 1er jour de la semaine. Ceci fut facile et ne fut pas questionné par ceux qui pratiquaient déjà les croyances païennes de leur époque.

D'autres chefs religieux ayant été complètement impliqués en tant que prêtres de Baal ou d'autres dieux similaires, et qui enseignaient déjà ces croyances, commencèrent alors à faire ce que Simon faisait, puisque cela ajoutait de la force, de la popularité et beaucoup plus de richesses à ce qu'ils obtenaient déjà. Ils ajoutaient aux pratiques et aux croyances qui existaient déjà, des histoires sur le Christ et sur sa vie. Le mixage marchait bien, d'une manière quelque peu pervertie, mais c'est de cette manière que Satan l'avait planifié depuis longtemps.

En l'an 325ap-JC, l'Église de Dieu était toujours très petite et elle était toujours sévèrement persécutée. Elle était haïe à l'époque, comme elle l'a toujours été par la société, les chefs religieux, et les membres officiels du gouvernement. Très peu de temps avant cela, Constantin avait accédé au pouvoir à Rome, et sa mère, devenue "Chrétienne", exerçait une grande influence sur lui. Cependant, elle ne suivait pas la voie enseignée par l'Église de Dieu et par les apôtres de l'époque, mais elle suivait ceux qui avaient alors mélangés les pratiques et les croyances païennes avec les vraies histoires de Christ.

La méthode n'a pas beaucoup changé au cours des 1800 ans passés. Elle n'a fait que se raffiner, alors que les dirigeants religieux parlent beaucoup de Christ, mais qu'ils n'enseignent pas ce qu'il enseignait et ce qu'il vivait. Jésus-Christ a vécu dans l'obéissance aux lois de Dieu. Il gardait les Sabbats de Dieu et enseignait aux gens le plan et le dessein de Dieu, il enseignait lors de ces Sabbats. Mais aujourd'hui, la plus grande partie du Christianisme traditionnel enseigne que les lois de Dieu, les Dix Commandements, ont été abolis par Jésus-Christ, alors que les apôtres, après la mort de Christ, enseignaient clairement pendant ces jours, et les observaient tout comme Christ l'avait fait.

Une des premières choses écrites sur ce que Jésus-Christ disait sur la loi: "Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes. Je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir. Car je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront pas, ils ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit accompli" (Matthieu 5:17-18).

Le monde du Christianisme traditionnel a tordu les choses pour dire que Christ a accompli la loi, mais beaucoup d'experts savent très bien que les écritures contenant ces expressions parlent de Christ accomplissant les choses qui concernent le système sacrificiel et les lois qui s'y rapportent. Donc ils utilisent le nom de Christ pour soutenir leurs fausses doctrines, mais ils n'enseignent pas véritablement ce qu'il enseignait.

Dans les commentaires de Christ au sujet de la loi et des prophètes, il rendait très clair que rien de ce qui était écrit dans la loi ou dans les prophètes serait détruit (changer ou aboli), jusqu'à ce que tout soit réalisé. Dieu est très clair sur le fait que ce qu'Il a fait écrire dans les prophéties sera accompli par Lui – ce sera terminé. Ce sera accompli au cours d'une période qui va juste un peu au-delà des 1100 ans prochains. Après cela, tout ce que les prophètes ont écrit, aura été accompli – terminé.

La loi aura été réalisée, une fois que la création spirituelle de Dieu sera finie dans tous ceux qui sont appelés et tous ceux qui sont soumis à la transformation et la création complète qui doit avoir lieu dans la pensée, avant que quelqu'un puisse entrer dans la vie d'esprit. C'est ce qui sera complètement accompli, terminé, dans l'espace d'une période qui va juste un peu au-delà des 1100 ans prochains, parce que la Famille spirituelle de Dieu sera à ce moment-là terminée, puisque tous ceux qui en font partie, auront été ressuscités en tant qu'êtres composés d'esprit, ayant la vie pour l'éternité.

Leur pensée aura été complètement transformée, atteignant l'unité totale avec la pensée de Dieu, les voies de Dieu, puisque la loi aura été accomplie en eux – dans leur pensée et dans leur mentalité.

Christ était très clair sur le fait que l'accomplissement de la loi et de toutes les prophéties est tellement important, que pas un seul iota ou un seul trait de lettre ne peut en être retiré (aboli ou détruit). C'est comme de dire que de tout ce qui est écrit dans la loi et les prophètes, pas une seule apostrophe ou un point au-dessus de la lettre "i" ne peut être retiré.

Cependant, tant d'églises n'ont aucun scrupule à enseigner que Christ a aboli la loi. La seule loi qui a été abolie est décrite essentiellement dans le Livre des Hébreux. Beaucoup de ceux qui lisent ces écrits pensent lire quelque chose qui concernent les Dix Commandements, mais ça n'est pas le cas. Ça concerne la pratique de la loi des sacrifices par la prêtrise Lévitique. Il s'agissait du système sacrificiel de l'immolation des animaux, de l'aspersion de leur sang sur la terre, et de leur offrande sur l'autel devant Dieu. Hébreux est très clair sur le fait que les sacrifices animaliers n'ont jamais retiré le péché, mais que l'aspersion du sang de Jésus-Christ par son sacrifice unique, permet vraiment de retirer le péché. Jésus-Christ a simplement accompli ce que le système sacrificiel représentait.

Donc, quand les ministres du Christianisme traditionnel disent que les Dix Commandements ont été abolis, vous pouvez commencer à leur en lire la liste. Il peut leur être demandé, "Alors est-ce que vous voulez dire que l'adultère, aussi bien que le vol, le mensonge, le meurtre, et le blasphème contre Dieu, c'est d'accord?" Et la réponse est toujours, "Bien sûr que non". Mais lorsque vous demandez si le Sabbat de Dieu doit être observer le 7ème jour, alors la réponse habituelle est, "Non, ça a été aboli".

Les Sabbats de Dieu, aussi bien hebdomadaires qu'annuels, ont toujours été haïs. Les gens ne reconnaissent pas qu'il y a un véritable pouvoir de l'esprit qui attise un tel ressentiment et des préjugés contre ces observances. La raison pour laquelle Satan veut garder les gens à l'écart d'une véritable observance ou des enseignements des Sabbat de Dieu, c'est parce que ce sont là les choses qui révèlent le plan de Dieu du début à la fin.

Bien au contraire, Satan a eu beaucoup de succès à concentrer l'attention des gens sur la naissance de Jésus-Christ, qui lui, n'était même pas né pendant les mois d'hivers. Satan a réussi à tromper les gens en leur faisant observer les Pâques, et spécialement la réunion du lever du soleil des Pâques, qu'ils décrivent comme étant la commémoration de la résurrection de Jésus-Christ à ce moment-là, ce qui n'est pas vrai.



Le Conseil de Nicée

Alors que Constantin s'emparait du pouvoir de l'Empire Romain, quelques centaines d'années après la mort de Christ, il arriva un jour où il eut une "expérience" juste avant de s'engager dans une grande bataille. Il existe plusieurs versions de cette histoire. Les récits varient beaucoup sur les détails de ce qui est exactement arrivé, si c'était un rêve, une prémonition, ou un genre de vision, l'histoire ne donne pas de précision. Cependant, il a réellement vécu quelque chose. Ces récits sont tous d'accords sur le fait qu'il a vu une croix dans le ciel, sur laquelle des lettres ou des mots étaient inscrits.

Puisque ceci, et d'autres événements historiques, sont discutés dans ce chapitre, nous allons donner une description générale, sans trop de détails. Ceux qui veulent en apprendre un peu plus, peuvent facilement rechercher ces histoires dans une diversité de documents de références qui sont disponibles sur tous ces sujets. Par exemple, il y a beaucoup de choses à découvrir en recherchant l'histoire et la documentation de sujets tels que Noël, Baal, Pâques, le Conseil de Nicée, culte du dimanche, la Trinité, etc.

Concernant "l'expérience" de Constantin, il est dit qu'après avoir vu la croix, il a ordonné à ses soldats de peindre sur leur bouclier ce symbole avec les lettres. Les lettres IHS représentent un genre de monogramme ou de symbole pour Jésus. Il croyait que ce qu'il avait vu concernait la mort du Christ, et que cette "expérience" lui fut donnée par Jésus.

L'histoire nous dit que les soldats firent ce que Constantin leur avait instruit de faire, et qu'en conséquence, ils remportèrent une victoire écrasante. C'est ici que la croix commença à prendre une plus profonde signification, comme symbole représentant le Christianisme traditionnel d'une manière beaucoup plus substantielle qu'elle ne l'avait déjà été. Ce symbole, et quelques-unes de ses variations, avaient déjà été utilisés dans les pratiques païennes remontant à des milliers d'années auparavant, et son utilisation s'était déjà infiltré dans le processus évolutionnaire du Christianisme traditionnel qui prenait alors son élan.

Pendant des centaines d'années, la croix a été baignée dans la superstition et l'adoration païenne comme un genre de talisman et un symbole de leur religion. C'est ainsi qu'apparue l'histoire de Christ mort sur une croix, et que ce faux concept commença à fusionner avec la pratique et l'observance du Christianisme traditionnel.

L'événement que Constantin a vécu ne venait absolument pas de Jésus-Christ ou de Dieu. Il ne devrait pas être difficile, une fois encore, de savoir qui était responsable pour cette supercherie. Cette expérience semble avoir eu un impact très puissant sur l'Empereur Constantin. Il commença à éprouver un grand intérêt pour la religion de sa mère. Il s'impliqua lui-même directement avec les prêtres qui représentaient ce mouvement, de ce qui est maintenant le Christianisme traditionnel. Rien de ce que Constantin faisait n'avait un lien avec la véritable Église de Dieu ou les apôtres de Dieu à l'époque.

Peu de temps après, Constantin devint contrarié de voir la dissension et les désaccords existant dans son empire, parmi le grand nombre de groupes qui avaient germés de ce faux Christianisme. À cette époque, ces groupes couvraient un territoire qui allait de l'Égypte aux régions de la Judée, de la Turquie moderne à l'occident, jusqu'au-delà de Rome elle-même.

En l'an 325ap-JC, Constantin convoqua une grande assemblée de tous les enseignants et les prêtres qui se trouvaient dans son empire, assemblée qui fut connue sous le nom de Conseil de Nicée. Constantin ne leur a pas laissé les rênes de cette assemblée pour discuter et décider des choses par eux-mêmes, bien au contraire, il s'y impliqua directement, prenant contrôle et donnant ses directives.

Ce conseil avait deux objectifs principaux, bien que ceci résulta en la prise de beaucoup plus de décision et l'établissement de diktats.

Premièrement, Constantin voulait trancher une fois pour toute, dans la dispute que beaucoup d'entre eux avaient concernant la divinité du Christ. Une des croyances soutenues, était que l'existence de Jésus-Christ n'avait pas eu lieu jusqu'au moment de sa naissance physique de Marie, mais il y avait en cela différentes idées concernant sa divinité.

Le concept que Constantin et certains prêtes poussèrent en avant, fut ce qui devint connu sous le nom de la Trinité. C'était la croyance que Jésus-Christ avait toujours existé, tout comme Dieu le Père. La Trinité comprend aussi la croyance de l'existence d'un troisième être, un esprit, qui a pris différents noms, mais qui est probablement traduit au mieux par Saint-Esprit. Ces trois-là sont décrits comme des êtres complètement séparés, chacun possédant sa propre divinité, mais étant cependant un – un seul Dieu.

Avec le temps, cette croyance élémentaire devint une part intégrante (et elle l'est toujours) du culte des assemblées où la relation de ces trois, en un, au sein de la Divinité est récité pendant le culte du dimanche matin. C'est récité comme une déclaration d'allégeance et une affirmation de la Trinité. Elle est maintenant établie comme le Credo Apostolique.

De manière à établir une telle doctrine, cette grande église croit avoir eu dans ses rangs une succession de gens qui ont portés l'autorité apostolique, cependant, aucun de ces dirigeants religieux sont connus en tant qu'apôtres, ou même appelés apôtres. De plus, aucun apôtre ne peut changer les doctrines établies par Dieu dans les écritures. Ces choses ne changent jamais! Mais on croit que par le décret d'un Pape, les doctrines Bibliques existantes peuvent être changées.



De Pâque aux Pâques

En plus d'avoir établi la croyance de la Trinité qui allait être un enseignement unifié pour l'église, Constantin était déterminé à imposer un autre changement qui allait normaliser les doctrines et les croyances de l'église.

Certains de ces faux groupes Chrétiens observaient une Pâque, alors que d'autres observaient les Pâques. Pour le monde Romain, Pâque empestait trop le Judaïsme, qui était une religion extrêmement détestée, ainsi que l'étaient les Juifs. Mais l'adoption des Pâques avaient des motifs cachés, qui eux étaient très sinistres et particulièrement trompeurs.

Constantin voulait adopter ce que beaucoup observaient déjà parmi les faux groupes Chrétiens, et parmi les pratiques païennes des différents groupes au sein de l'empire. C'était l'établissement et l'observance des Pâques. Une déclaration annonça qu'on ne devait plus observer Pâque. Parmi les faux groupes Chrétiens, Pâques était observé comme une célébration de la résurrection des morts de Jésus-Christ, tôt le dimanche matin. Puisque son observance était liée au moment de la résurrection de Christ, le dimanche lunaire auquel elle était associée tombait toujours relativement proche de Pâque, puisque Pâque était le jour où Jésus-Christ fut mis à mort.

Les Pâques furent instaurées comme l'observance officielle de cette nouvelle organisation religieuse, sur laquelle Constantin exerçait son contrôle. Les Pâques et La Trinité devinrent alors les croyances "officielles" de cette nouvelle religion unifiée. Avec le temps, Constantin continua d'investir de l'autorité et du pouvoir pour consolider ce "nouveau Christianisme", qui firent de ce faux Christianisme unifié, la religion officielle d'état de l'Empire Romain.

Constantin avait un motif caché très puissant, pour établir les Pâques comme l'observance officielle de ce précurseur nouvellement développé du Christianisme traditionnel. Dû à la doctrine que Jésus-Christ avait été ressuscité un dimanche matin, et que les Pâques étaient une célébration du soleil levant le matin d'un dimanche, ceci donna la crédence de toujours avoir le culte un dimanche matin, au lieu du 7ème jour, comme certains continuaient de l'observer. Il ne fut pas long pour que le dimanche soit déclaré comme le jour officiel de l'observance du culte de cette église, au travers de tout l'Empire Romain, et que le culte du 7ème jour fut rendu illégal.

Tout au long du règne de Constantin, le Conseil de Nicée constituait la poussée officielle pour l'établissement ferme d'une église qui allait devenir très puissante dans le monde – l'Église Catholique Romaine. Elle a toujours reflété tous ce qui est opposé à ce qui est vrai. Elle s'est décorée elle-même de pompes et de cérémonies extravagantes, elle utilise copieusement les croix, les statues et les reliques religieuses, aussi-bien qu'un déluge d'images et de peintures de Dieu, de Christ, et de Marie avec l'enfant Jésus. Toutes ces pratiques vont complètement à l'encontre de ce que Dieu instruit dans l'un des dix Commandements. Dieu déclare clairement que l'humanité ne doit pas utiliser de telles images dans le but d'un culte religieux.

Satan a établi sa propre moquerie de Dieu, de Sa parole, et de Ses lois, en influençant une grande église à s'élever pour tordre et dénaturer chacune des vérités de Dieu, ainsi que les commandements mêmes qui instruisent les gens dans la manière d'honorer, de respecter et de correctement adorer Dieu.

Le Premier Commandement fut violé par l'adoption de la doctrine de la Trinité, puisque cette fausse église déclarait alors qu'il n'y avait pas qu'un seul être Divin. Bien qu'elle déclare de manière mensongère qu'ils sont tous trois un seul Dieu, la Trinité dit qu'il y a deux autres êtres aux côtés de Dieu le Père, et ceci se place directement contre le Premier Commandement.

Actes 2 établit la vérité que le père de Jésus-Christ était Dieu le Père, qui s'identifie Lui-même comme Yahweh Elohim par les versets qui sont cités de l'Ancien Testament. Il convient aussi de répéter ce que l'Éternel – Yahweh Elohim – dit de Lui-même: "Je suis l'Éternel [Héb. – Yahweh Elohim] et il n'y a personne d'autre, il n'y a pas de Dieu en dehors de [Héb. – excepté, hormis, à part] Moi" (Ésaïe 45:5).

Le Second Commandement a été violé par l'utilisation de statues, d'artefacts et de peintures représentant Dieu, le Christ, le domaine angélique, et un grand nombre d'autres "représentations religieuses" que l'on trouve dans toutes les cérémonies et les réunions religieuses, tenant place de décoration dans tous les bâtiments de culte.

Le Troisième Commandement qui est de ne pas prendre le nom de Dieu en vain a été violé, puisque chaque doctrine adoptée par cette fausse église, était contre ce que Dieu avait donné comme étant vrai, et cependant, ils utilisent le nom de Dieu et celui de Jésus-Christ comme étant leur autorité, ce qui est clairement de prendre le nom de Dieu en vain.

Puis le Quatrième Commandement fut aussi violé, puisqu'ils ont complètement effacé toute exigence de garder le Sabbat du 7ème jour, en adoptant un pseudo jour de Sabbat pour le culte, le 1er jour de la semaine – le jour du soleil (anglais: Sunday) – le dimanche.



Prophéties Sur Cette Grande Église

Le Livre de l'Apocalypse parle de cette grande église dont le nombre de croyants s'élève aujourd'hui à plus de 1.25 milliards de gens autour du monde. Et pratiquement un aussi grand nombre réparti dans des organisations variées, ont adopté ses doctrines de bases, puisque leurs doctrines fondamentales viennent de l'Église Catholique.

Depuis l'an 31ap.JC, la véritable Église de Dieu, menée par les apôtres et le ministère de Dieu, a continué dans les doctrines que Dieu avait établies depuis le commencement. À la fin du premier siècle, d'autres groupes ont émergés s'appelant eux-mêmes Chrétiens, mais n'étaient pas Chrétiens. Ils avaient simplement adopté les pratiques de Simon le sorcier, qui avait mixé le paganisme avec les doctrines contrefaites de la véritable Église de Dieu. Elles contenaient des histoires racontées par les disciples, et celles venues d'anciennes écritures, ainsi que des histoires "sur" le Christ et sa résurrection. Cependant, ces groupes n'étaient ni unifiés, ni organisés.

Ce n'est qu'en l'an 325ap.JC, que Constantin commença l'organisation et l'unifications des doctrines au sein d'une église unique, qui allait porter l'autorité soutenue par l'Empire Romain. C'est ainsi qu'est née une religion Catholique, unifiée et organisée.

La véritable Église de Dieu et l'Église Catholique ont continué ainsi pour plusieurs centaines d'années avant que d'autres églises organisées commencent à émerger. Comme toujours, la vraie Église est restée petite et plutôt obscure, puisqu'elle était souvent forcée à se cacher, et souvent restreinte dans sa capacité à parler ouvertement de ses croyances radicalement différentes. Cette fausse église a une longue histoire de persécution de la véritable Église, comprenant souvent la mise à mort de ceux reconnus comme en faisant partie.

Entre le 14ème et le 16ème siècles, un grand mouvement religieux vit la formation de plusieurs nouvelles organisations qui s'étaient séparées de l'Église Catholique, et avaient formées leurs propres clergés et corps administratifs. Bien que beaucoup d'organisations aient été formées, les plus connus furent probablement celles lancées par Luther et Calvin, et bien entendu, l'Église d'Angleterre, qui se sépara elle aussi, essentiellement dû au fait que le Roi Henri VIII n'était pas autorisé à divorcer et se remarier autant qu'il le voulait, à cause des règles imposées par l'Église Catholique.

La plupart de ces églises n'avaient que de légères différences doctrinales, mais beaucoup d'entre elles étaient en désaccords avec le pouvoir administratif maintenu par le clergé.

Ainsi les églises du Christianisme traditionnel n'ont pas toutes eu la longue histoire de la véritable Église de Dieu et de l'Église Catholique. Toutes deux ont existé plusieurs centaines d'années avant que les autres églises organisées soient créées. Mais de toutes, seule la véritable Église de Dieu possède une histoire qui remonte jusqu'aux apôtres d'origines, et des doctrines qui sont demeurées les mêmes jusqu'à nos jours.

Les églises qui se sont séparées de la religion Catholique, ont cependant toujours maintenu leurs doctrines les plus élémentaires comme la Trinité, le culte du dimanche, la communion, les Pâques, et Noël (Anglais: Christmas – messe du Christ). Cependant, selon les écritures, ces églises dissidentes n'ont aucune autorité pour les croyances que nous venons de mentionner. Ces doctrines et ces croyances n'existent pas dans les écritures. En vérité, leur autorité repose dans l'Église Catholique et dans l'autorité que les Papes ont endossée de changer les doctrines, ou à en inventer de nouvelles.

Il existe dans les écritures, un passage qui identifie principalement cette grande Église et celles qui se sont séparées d'elle, retenant ses mêmes doctrines fondamentales.

Pour les versets que nous allons traiter, et dans d'autres qui appartiennent aux prophéties, je vais vous en donner la signification prophétique en tant que prophète de Dieu. Les versets sur cette grande Église sont tellement descriptifs que certaines personnes ont été capables de saisir qu'ils parlaient réellement de l'Église Catholique, cependant la plupart n'ont pas réalisé qu'il s'agissait aussi d'eux et de leur croyance.

Dans les écritures qui suivent, un ange avait emmené Jean pour lui montrer les merveilles (ou les prodiges) de cette église qui avaient exercé son pouvoir sur les dirigeants et les nations depuis sa création:

"Il [l'ange] me [Jean] transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes" (Apocalypse 17:3).

La "femme" sert à indiquer une église, comme l'Église de Dieu et décrite dans certaines écritures comme une femme. La femme de ces versets est décrite d'une manière radicalement différente de l'Église de Dieu. Cette église se distingue par des couleurs éclatantes, utilisées  pour des pompes somptueuses et de grandes processions cérémoniales. C'est le début d'une description de l'Église Catholique Romaine.

Cette église est décrite comme étant pleine de noms de blasphème, puisqu'elle a changé les vraies doctrines par des fausses, et s'est servi du nom de Dieu et de Christ, comme autorité pour faire ces changements. Les titres descriptifs même de ses leaders sont des blasphèmes pour Dieu et Son nom, puisque certains sont appelés Pape, Père, et Cardinal. Certains de ses leaders se sont même octroyés l'autorité de donner aux gens l'absolution des péchés, ce que seul Dieu Tout-Puissant peut faire par le sacrifice de Son Fils comme la Pâque qui a versé son sang sur la terre dans ce but précis – pour que l'humanité puisse être pardonnée des péchés.

C'est la bête écarlate qui a donné à cette église sa force et son pouvoir, et elle est décrite de deux façons par lesquelles ces choses sont accomplies. C'est d'abord et avant tout accompli par Satan, qui lui-même est la bête décrite comme un grand dragon. Il a donné son pouvoir  à des nations variées, ce qui inclus un grand royaume. Ce royaume, ayant reçu son pouvoir et son influence de Satan à des époques variées, et seulement quand Dieu le permettait, est aussi décrit comme une bête, puisqu'il existe et qu'il est alimenté par "la bête", qui est le grand dragon – Satan.

Les sept têtes font référence à sept renaissances de ce royaume, qui ont toutes eu lieu en Europe. Il a essentiellement été connu dans le passé, dans ses renaissances du début, comme l'Empire Romain, cependant, pendant ces renaissances, il a été constitué de différentes nations d'Europe. Elles n'ont pas toutes eu le label de l'Empire Romain, mais néanmoins, elles ont toutes existés comme des forces militaires puissantes, bien connues au cœur de l'Europe.

Une des renaissances bien connue, eu lieu sous le règne de Napoléon. Une autre, la plus récente, était avec Hitler, lorsque l'Allemagne fut déterminée à établir un Troisième Reich. Le mot Allemand "Reich" se traduit par "Empire ou Royaume". Le "Troisième Reich" devint le terme le plus populaire pour décrire cette période historique, bien que la volonté d'Hitler fût de le faire connaître comme "Großdeutsches Reich" (Le Plus Grand Reich Allemand). Il utilisa aussi un autre terme, "Tausendjähriges Reich" (Le Reich de Mille-Ans). Il voulait transformer Berlin pour en faire la capitale d'un "Empire Mondial" Allemand Plus Puissant. Lors d'un grand rassemblement à Nuremberg, il déclara "…il n'y aura pas d'autre révolution en Allemagne pendant les mille ans qui vont suivre". Même en cela, Satan cherche à moquer la vérité de Dieu, puisqu'il n'y a qu'un seul Millénaire, qui représente les mille ans du règne de Jésus-Christ comme Messie.

La venue d'Hitler pendant la Deuxième Guerre Mondiale, était la sixième renaissance, et il en reste une de plus, qui peut très bien avoir déjà commencé au moment où vous lisez ce livre. Cette dernière renaissance sera constituée de l'union de dix nations, qui sont représentées par les dix cornes. Dieu a donné à son apôtre, Herbert W. Armstrong, de comprendre ces prophéties concernant les sept renaissances de l'Empire Romain, et de la signification de ces dix cornes.

Les dix cornes émergeront pendant la septième renaissance. Ce sont dix nations d'Europe, qui s'engageront contre la Russie et la Chine dans une Troisième Guerre Mondiale. Cette renaissance a été en cours depuis 1950, et sa formation a été très lente, mais à la fin, un grand pouvoir lui sera donné, à cause de la bête et de la femme qui la chevauche.

Ces dix nations émergeront de l'Union Européen actuelle. En ce moment-même, alors que j'écris, les nations du sud, au sein de cette union sont instables, et cela provoque des répercussions qui poussent les nations du nord à s'inquiéter de les avoir à bord. Parmi les discussions des quelques mois passés, il a été question de savoir s'il allait y avoir une "sortie de la Grèce", qui fait référence à la possibilité de la sortie de la Grèce de l'union Européenne. Avant que toutes ces choses en arrivent à leur fin, dix nations seront contraintes de s'unir pour une question de survie car toutes les autres partiront ou seront exclues de cette formation finale.

Les défenseurs principaux d'une union forte, ont perçu certains pays comme un fardeau. Ils font référence à l'économie de ces pays par l'acronyme PIIGS [pig - mot anglais pour cochon], qui sont: le Portugal, l'Irlande, Italie, la Grèce et l'Espagne. L'acronyme en lui-même exprime la frustration et le dédain que ressentent certains du nord envers ces nations. Bien entendu, cela ne représente pas une bonne recette pour un empire unifié, puisque ces sentiments bien enracinés, continuent d'exister.

Finalement ces versets de l'Apocalypse décrivent la femme chevauchant la bête. Il s'agit de l'Église Catholique ayant eu une grande influence sur l'Europe, particulièrement lorsqu'elle fut organisée au cœur de l'Empire Romain qui régnait à partir de Rome. Avec le temps, et alors que les autres organisations religieuses émergeaient, spécialement entre le 14ème et le 16ème siècle, cette église commença à perdre progressivement son influence sur les autres nations d'Europe. Cependant, elle aura, pour une courte période, une très forte influence sur la renaissance finale des dix nations qui vont se fusionner en une seule.

Cette prophétie continue: "La femme [cette grande et fausse église] était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution" (Apocalypse 17:4).

Ces versets sont simplement une description de son apparence sur le plan physique, reflétant son immoralité sur le plan spirituel. Cette apparence est spécialement reflétée dans les cérémonies, les rituels, et la somptuosité des décorations du Vatican. L'utilisation de la "coupe d'or", révèle une perversion spirituelle profonde concernant le sang de Christ et la vraie signification de l'observance commandée de la Pâque annuelle. Leur rituel de la communion est une perversion de cette observance et un blasphème envers Jésus-Christ et Dieu, c'est réellement la définition d'une abomination. Tout cela décrit la prostitution sur le plan spirituel, puisqu'ils prennent le symbolisme des choses qui sont vraies, pour les mixer spirituellement et infidèlement avec les choses qui sont fausses.

"Sur son front était écrit un nom: 'Mystère de Babylone la Grande, la Mère des Prostituées et des Abominations de la Terre', et je vis cette femme, ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement" (Apocalypse 17:5-6).

La référence à Babylone est utilisée pour deux raisons. La première concerne ce qui commença à arriver peu après le déluge de l'époque de Noé, lorsque la fausse religion commença une fois encore à se répandre dans plusieurs villes, dont l'une était Babel. Ceux qui vivaient dans cette ville avaient décider de construire une tour qui atteindrait le ciel. Les ruines de cette tour existent toujours aujourd'hui dans la région d'Irak. La corruption et l'orgueil accéléraient tellement rapidement dans la mentalité de ceux qui vivaient là, que Dieu avait eu encore une fois à intervenir pour ralentir le développement de la corruption.

À cette époque-là, tout le monde parlait le même langage. Le moyen par lequel Dieu allait ralentir l'objectif sinistre de l'humanité était de confondre les gens en introduisant différents langages. C'est à l'origine de la diversité de langages que nous avons aujourd'hui. Dieu changea une partie de l'esprit de leur pensée en un instant, pour qu'ils aient la possibilité de comprendre et de parler une autre langue. Quand Dieu a fait cela, les groupes ne pouvaient plus se comprendre les uns les autres, ils ne pouvaient comprendre que ceux qui avaient reçu la capacité de parler le même langage que le leur.

C'était comme si un jour, tout le monde parlait l'Anglais, et que tout-à-coup, certains ne pouvaient que parler le français, d'autres le Japonais, alors que d'autres seulement le Russe, ils furent ainsi poussés à se diviser en groupes. Il est difficile d'imaginer une telle chose, mais c'est exactement ce qui est arrivé. Pour quelqu'un qui un jour parlait une certaine langue, et qui parlait une autre complètement différente le jour d'après, c'est comme s'il avait toujours connu la nouvelle langue qu'il parlait maintenant, et n'avait aucun souvenir ou aucune compréhension de celle d'avant.

La ville était connue sous le nom de Babel, ce qui signifie simplement "confusion". C'est ce qui fut produit en ce jour par les différentes langues. Cependant, la pratique des gens, inventant de nouvelles croyances religieuses, avaient elles-mêmes produit de son côté une profonde confusion, en introduisant ces différentes langues, Dieu ne fit que sceller cette confusion.

Le terme Babylone, qui devint le premier empire mondial prophétique, contient la même signification. Les noms Babel et Babylone signifient tous deux "confusion". Ce terme est devenu synonyme des méthodes des religions et des gouvernements de ce monde. Ce sont des systèmes fait par l'homme, qui ne produisent que des confusions, des crises, des divisions et des guerres. Toutes ces choses sont opposées aux voies de Dieu qui produisent l'unité, la solidité d'esprit, et la paix véritable.

Cette grande fausse religion devenue une si grande église, est l'Église Catholique Romaine. Elle a exercé un grand pouvoir et une grande influence sur l'Empire Romain et sur l'Europe en général; elle l'a fait pour acquérir de grandes richesses et pour maintenir et renforcer le pouvoir qu'elle avait eu. Elle est aussi décrite comme "la mère des prostitués", et ceci est dû à toutes les églises qui en sont sorties.

C'est cette église-là qui a persécutée l'Église de Dieu depuis sa formation, et comme ce verset l'indique, elle est coupable du sang de ceux qui ont fait partie de la véritable Église de Dieu. Depuis sa formation, elle a été le pouvoir principal responsable pour l'emprisonnement et la mort de beaucoup de gens de Dieu. Ceux qui ont été tués sont décrits comme "les témoins" de Jésus (certaines traductions utilisent le mot martyrs), mais cela fait plus référence à ceux qui ont fidèlement vécus le mode de vie de Dieu au sein du Corps de Christ, de l'Église de Dieu, et ont été les témoins qui ont vécus pleinement l'objectif du sacrifice de Jésus-Christ dans leur vie, ce qui a rendu possible la création spirituelle de Dieu dans la transformation de la pensée de ceux qui sont appelés.



Prophéties de fin-des-temps

Jean reçut la tâche d'écrire le Livre de l'Apocalypse, mais seuls quelques versets s'appliquent à son époque. Le livre de l'Apocalypse est conçu de manière à décrire des événements qui devaient avoir lieu 1900 ans plus tard. Ce sont les événements mêmes qui conduisent au moment du retour de Jésus-Christ. Les chapitres 3 jusqu'au chapitre 20, présentent des événements qui s'appliquent à une dernière période de 70 ans dans la fin-des-temps, mais la grande majorité de ces chapitres parle d'une période qui a commencée le 17 décembre 1994. C'est en ce jour-là que Jésus-Christ ouvrit le Premier Sceau du Livre de l'Apocalypse. C'était le début d'un compte-à-rebours très spécifique qui conduit à son retour. Un autre chapitre traitera de cela plus en détail, mais les gens ont tout d'abord besoin de comprendre certaines choses, avant de pouvoir saisir ce qui sera donné plus tard à ce sujet.

Les versets qui suivent la description de Jean sur l'Église Catholique Romaine, présentent les renaissances qui ont lieu au sein de l'Europe. C'est présenté comme une vue générale, mais très vite, le Livre de l'Apocalypse nous conduit directement dans des événements qui ont lieu au sein de la période du compte-à-rebours de la fin-des-temps.

"Et l'ange me dit: Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. La bête que tu as vue, qui était, et elle n'est plus; elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et cependant elle est." (Apocalypse 17:7-8)

C'est partiellement écrit sous la forme d'une énigme. Il a déjà été mentionné que cette bête porte la femme – l'Église Catholique. C'est la bête qui donne à la femme plus de pouvoir et de proéminence. La bête représente Satan, et le terme "bête" décrit aussi les nations par lesquelles il agit (crée), pour porter et élever cette église à un plus grand pouvoir et une plus grande proéminence pendant chacune de ces renaissances. Ces renaissances ont la guerre pour objectif. Cette église a toujours été, d'une façon ou d'une autre, impliquée dans ces renaissances. Ces choses ont toujours été en arrière-plan et en secret, mais c'est néanmoins la plus grande partie de sa force, à cause du pouvoir qui la soutient – Satan et le monde des esprits démoniaques.

Les premières renaissances portèrent le nom de l'Empire Romain, mais ça n'a pas été le cas pour toutes celles qui ont suivies, dont les dernières en date, toujours constituées de nations Européennes, renaissent encore pour la guerre, et continuent d'avoir cette relation inhabituelle avec le Vatican et la religion Catholique.

Satan est celui qui dans les écritures est présenté comme étant retenu dans un "abîme", puis qui en sort pour une période assez courte. La durée de ce qui est décrit ici sous la forme d'une énigme est très spécifique.

La première référence à "l'abîme", décrit des événements qui découlent du retentissement de la Cinquième Trompette. Dans ce récit, de la fumée commence à sortir du puits au moment où une phase spirituelle de la Cinquième Trompette est en cours d'accomplissement (Apocalypse 9:1-3). Cette phase a été accomplie; elle décrit la persécution qu'il fut permis à Satan d'exercer sur l'Église de Dieu. Cette période est maintenant passée, et la dernière phase, qui est de nature physique, se doit toujours d'être accomplie une fois que Satan sera totalement relâché, lorsqu'il sortira de l'abîme, de l'endroit où il est retenu, afin d'initier la renaissance qui verra l'unification de dix nations d'Europe pour une dernière grande guerre.

Le moment où Satan sera autorisé à sortir complètement de l'abîme où il a été retenu, sera le moment choisi de Dieu pour permettre aux dix nations d'Europe de se rassembler. Quand ces nations s'uniront pleinement en une seule puissance, sans plus trainer le boulet que représente le reste de l'Union Européenne, alors le temps sera venu pour une Troisième Guerre Mondiale totale.

Même si Dieu ne contrôlait pas le déclanchement de tous ces événements et la libération de Satan, ces nations en arriveraient toujours à se faire la guerre. C'est particulièrement vrai pour la fin-des-temps. Les nations de ce monde se dirigent de toute façon vers une Troisième Guerre Mondiale, quoi qu'il arrive, c'est simplement le produit de la corruption profonde de la pensée des gens et des nations. Si Dieu n'intervenait pas exactement comme Il va le faire, cette guerre durerait beaucoup plus longtemps et porterait avec elle beaucoup plus d'agonie, de souffrance, et provoquerait un bouleversement beaucoup plus profond et terrible dans ce monde. Ainsi, non seulement Dieu va intervenir pour empêcher l'humanité de se détruire, mais Il va aussi raccourcir le temps qui aurait autrement multiplié l'intensité et la durée de la souffrance humaine.

"L'abîme" est simplement la description physique dérivée de deux mots. L'un signifie un "abîme" (traduit comme n'ayant pas de fin), et l'autre mot "puits" est souvent utilisé pour décrire une citerne (littéralement, "un réservoir pour contenir de l'eau").

Il est assez difficile de décrire les choses qui existent dans le domaine de l'esprit, même en utilisant des explications et des exemples physiques. Cet endroit est simplement un genre d'état d'esprit préparé spécialement pour limiter la capacité de Satan à exercer totalement son pouvoir d'esprit. C'est une condition ou un état dans lequel il est maintenu par une restriction d'esprit. Cette restriction l'empêche d'exercer pleinement les pouvoirs qui ne lui ont pas encore été complètement retirés. Cependant, bien qu'il soit restreint dans cet abîme d'esprit, il est toujours capable de diffuser à l'humanité, l'esprit de ses fortes attitudes et influences. Lorsqu'il sera finalement scellé dans l'abîme sans fin au début du Millénaire, il n'aura plus AUCUNE capacité à exercer ses pouvoir, sur qui que ce soit, pendant toute cette période.

Le moment de l'ascension de Satan, sa sortie de l'abîme, sa sortie de cette condition d'esprit restreint, se situe au moment de la dernière des sept renaissances. C'est cette dernière renaissance qui contient les dix cornes dont il est parlé à nouveau quelques versets plus loin.



La Bête Qui Était et Qui N'est Plus

Certains de ces versets ressemblent à une énigme, comme le verset disant, "la bête que tu as vue, qui était, et elle n'est plus, elle doit monter de l'abîme". La bête qui "était" pourrait faire référence à n'importe quel moment où Satan était actif, pendant une des renaissances de l'Europe, lorsqu'il n'était pas retenu par l'esprit de l'abîme. Cependant, ce passage d'écriture fait référence à une période très précise. Cela décrit le dernier moment où il était sans restriction, lorsqu'il était à l'œuvre avec l'Allemagne et l'Italie, par la puissance de son influence directe sur Hitler.

À la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, Satan fut à nouveau restreint, et c'est dans cette restriction actuelle "qu'elle n'est plus" en mesure d'exercer sa puissance totale, parce qu'il est restreint par l'esprit de l'abîme, et que c'est maintenant le cas depuis près de 70 ans.

Même lorsqu'il est sous cette restriction d'esprit, Satan a toujours été capable d'exercer les pouvoirs de sa tromperie par la diffusion de son attitude d'esprit, de manière à influencer les hommes, mais il n'a pas toujours été autorisé à utiliser la pleine capacité de ses pouvoirs pour influencer et détruire, en tant que le grand Destructeur qu'il est. Ce verset continue en prédisant ce qui va suivre à la fin de cette période, lorsqu'il "n'est plus" en mesure d'exercer son pouvoir, du fait qu'il soit sous restriction: "la bête que tu as vue, qui était, et elle n'est plus, elle doit monter de l'abîme et aller à la perdition" (Apocalypse 17:8).

Satan est décrit comme montant de l'abîme d'esprit, l'endroit de sa restriction, et qu'il va alors à la "perdition". Ce mot "perdition" est utilisé de différentes manières, pour signifier "dévastation, destruction, périr, mourir". La façon dont il est utilisé ici, possède un double objectif, parce qu'après sa libération, Satan va rapidement pousser les gens et les nations dans la Troisième Guerre Mondiale. Ses actions conduisent à une grande destruction, dévastation et la mort. Cependant, c'est aussi la dernière fois que Satan sera autorisé à provoquer une guerre aussi destructive, bien qu'il essayera une fois de plus.

Alors que Satan s'active à déclencher une dernière grande guerre qui causera des morts et des destructions à une échelle inimaginable, ses actions le poussent aussi à s'approcher de sa propre mort et destruction, puisqu'après s'être engagé dans cette dernière grande guerre, il se verra lui-même directement confronté à sa propre perdition.

Le langage de l'énigme est utilisé à nouveau dans la dernière partie du verset: "Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et cependant elle est" (Apocalypse 17:8).

Ceci est prophétique, et jette un regard à l'époque qui se situe après la 7ème renaissance, lorsque Satan sera finalement enfermé dans l'abîme (l'abîme d'esprit) pour 1000 ans, commençant juste après le retour de Christ. Cet événement est décrit dans l'Apocalypse 20:1-3.

Ceux qui sont mentionnés comme étant conscients de l'emprisonnement de Satan pendant mille ans et qui sont "étonnés" (ou qui sont stupéfaits) à ce que Satan a fait au cours des 6000 ans passés, sont ceux qui se réjouissent de voir qu'il ne sera plus en présence de l'humanité pendant toute la période du Millénaire.

Et "ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie", sont ceux qui vivent dans le Millénaire, et qui n'ont pas à subir l'influence de Satan et du monde démoniaque, au cours de cette période de mille ans.

Ceux dont les noms "sont écrits" dans le livre de vie depuis la fondation du monde, sont les 144 000 qui reviendront avec Christ à son retour. Cette description ne veut pas dire que des personnes spécifiques avaient été prédestinées, puisque ces choses, comme certains groupes l'enseignent, n'existent pas. Il ne s'agit pas ici de noms spécifiques de gens, écrits dans un livre avant la création de l'humanité.

Ceux qui sont "écrits dans le livre de vie", sont un nombre précis de 144 000 personnes, que Dieu a planifiés avant la fondation du monde, ceux qui allaient faire partie de la première résurrection à la vie d'esprit, au retour de Jésus-Christ. Des noms ont été écrits dans le Livre de Vie tout au long des 6000 ans passés. Ce sont ceux que Dieu a "choisi" pour faire partie de la première résurrection à la vie d'esprit, à la venue de Christ.

Le verset 8 qui vient juste d'être cité, fait encore une fois référence à Satan sous la forme d'une énigme, puisqu'il déclare "en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'était plus, et cependant elle est". Ceci parle d'un moment précis, quand le Millénaire sera finalement établi, et que "la bête qui était", faisait référence au moment où il influençait la 7ème et dernière renaissance d'un Empire Européen, mais que maintenant "elle n'est plus". Donc le minutage des choses montre qu'il avait le pouvoir sur cette 7ème et dernière renaissance, mais qu'après l'établissement du Millénaire, elle "n'est plus" au pouvoir, parce qu'elle est encore une fois dans l'abîme de l'esprit.

L'expression "et cependant elle est " fait simplement référence au fait qu'elle est toujours là – qu'il existe – mais qu'il ne peut plus tromper et influencer l'humanité. Et cependant elle est, la bête, le grand Destructeur, qui est toujours vivant et qui existe toujours, mais qui est maintenant "dans" l'abîme (l'abîme d'esprit), mais que maintenant un sceau a été placé sur l'abîme, pour que non seulement il ne puisse plus s'élever pour provoquer des renaissances de l'Empire Européen, mais qu'il ne puisse plus non plus influencer l'humanité sous aucune forme de diffusion, ou par aucun autre moyen au cours des 1000 ans qui suivent.

Bien que tout cela puisse sembler un peu déroutant, les choses deviendront plus claires avec le temps, alors que tout ce que vous allez vivre à partir de ce moment-là, commencera à prendre sa place dans tout ce que Dieu sera en train d'accomplir. Alors que vous "verrez" ces choses plus clairement, et que vous en ferez "l'expérience" dans votre vie, vous ressentirez plus de courage et d'espérance concernant les choses qui vous attendent dans le nouvel âge. Et alors, quand vous commencerez à vivre les choses que vous aviez l'espoir de voir arriver, vous ressentirez une joie profonde, une plénitude et une fascination pour la vie que vous n'avez jamais auparavant imaginée comme étant possible.



Révélation Donnée à Herbert W. Armstrong

Alors que ces versets continuent de s'ouvrir à nous, ils nous donnent un aperçu de ce qui va suivre. Ce chapitre continue de décrire l'ordre des événements nous donnant un genre de "schéma" qui nous conduit au dernier compte-à-rebours pour la venue de Christ.

"Voici la pensée qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise" (Apocalypse 17:9).

On a parlé de cette sagesse un peu plus tôt dans le livre, comme venant de la pensée même de Dieu, puisqu'elle est la parole (le logos), de Dieu. Seul Dieu peut donner cela à quelqu'un. Ici, Dieu avait donné à M. Armstrong de comprendre ces versets qui s'appliquaient à la fin-des-temps. Il lui fut donné de comprendre que Dieu Se sert de l'image de montagnes pour parler prophétiquement de grandes nations. Dans ce verset, il était clairement révélé que la femme, l'Église Catholique, était "sur" chacune de ces bêtes pendant leurs renaissances.

"Ce sont sept rois: cinq sont tombés, un existe, et l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps [une courte saison]" (Apocalypse 17:10).

Ce verset ne pouvait être lu que comme s'adressant à une seule période en particulier, d'une durée de quelques années. Sa signification fut révélée à Herbert W. Armstrong au moment de son accomplissement. Dieu révéla à M. Armstrong que ce verset coïncidait avec une description donnée à Daniel le prophète. Dieu révélait qu'une renaissance de l'ancien Empire Romain (bien qu'il ne portait pas ce nom à l'époque) restait encore à s'accomplir avant que Jésus-Christ revienne. M. Armstrong en était venu à voir qu'il y aurait en tout sept renaissances.

À un certain moment, vers la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, Dieu lui révéla ce verset en particulier, qui était prophétique pour le moment même qu'il était en train de vivre. Il savait qu'il y aurait sept renaissances, et qu'un souverain serait placé à la tête de chacune d'entre elle, comme Napoléon et Hitler qui ont déjà été mentionnés. À cette époque, quand ce verset lui fut révélé, Hitler régnait sur la sixième renaissance.

Avec ce verset, il en vint à voir qu'il y aurait sept rois (un roi pour chaque renaissance), cinq étaient déjà tombés, et le sixième était en cours dans cette Seconde Guerre Mondiale. Et donc de ces sept rois (renaissances), cinq avaient déjà régné et étaient tombés, un régnait couramment sous la forme d'Hitler, et l'autre – le septième et le dernier – "n'est pas encore venu".

Il est déclaré que celui qui va venir – le septième – "doit rester peu de temps". Cette septième renaissance sera beaucoup plus courte, que toutes celles qui l'ont précédées, mais à cause des armements modernes, elle produira une bien plus grande dévastation que toutes les six précédentes rassemblées.

Le verset suivant, parlant toujours sous la forme d'une énigme, continue en disant, "Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition" (Apocalypse 17:11).

En comprenant ce qui a été donné jusqu'à maintenant, le sens de ce verset devient plus clair. Celui qui va à la perdition est Satan. Satan est la bête qui donne son pouvoir à chacune des renaissances. Il est connu comme le pouvoir, la puissance de la bête, agissant pendant la période des renaissances. Satan est la bête qui "était, et qui n'est plus", dont il était parlé avant cela.

Ainsi, Satan est "du nombre des sept", parce qu'il représente la puissance sur chaque renaissance, et parce qu'il est "du nombre" de chacune des sept, et sur elles toutes, il est aussi compté comme le huitième roi.



Dix Nations S'unifient

"Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête" (Apocalypse 17:12-13).

Les dix cornes décrites ici comme dix rois recevant leur puissance tous ensembles, comme étant "un seul royaume", représentent cette septième renaissance. Ce sont les dix pays qui vont être forcés à s'assembler rapidement sous le nom des États-Unis d'Europe. Peu de temps avant cet événement, Satan sera déjà monté de l'abîme (l'abîme d'esprit). Il va vite manœuvrer les événements, de manière à faire croire à ces dix nations qu'elles doivent s'unifier rapidement en un seul état, afin de pouvoir affronter et survivre ce qu'ils voient arriver dans le monde.

Il est écrit ici que les rois reçoivent la puissance pendant une heure avec la bête. Lorsqu'ils se seront unifiés, la renaissance de ce royaume sera d'une cohérence douteuse. Après leur unification, ils ne pourront pas revenir sur leur décision, bien qu'ils la regretteront. Une fois que tout aura était lancé, et qu'une guerre mondiale sera en cours de déclenchement, les choses ne pourront tout simplement pas être "arrêtées".

Le Livre de Daniel décrit cette dernière renaissance d'une manière un peu différente, mais il donne aussi un peu plus de détails sur quelques-unes de ses faiblesses fondamentales.

Dans ce récit, Dieu donna à Daniel la capacité de comprendre le rêve de Nabuchodonosor. Daniel décrit ce qu'il avait vu dans le rêve du roi, et lui en donna l'interprétation. Il avait vu une statue gigantesque, faites de différents métaux de la tête aux pieds. La tête était en or. Daniel dit à Nabuchodonosor que cette tête le représentait, lui et le royaume sur lequel il régnait à ce moment-là, l'Empire Babylonien.

Puis Daniel lui décrivit trois autres grands royaumes qui allaient suivre, et conduiraient à la fin de l'âge du règne-autonome de l'humanité, lorsque Dieu interviendrait pour établir Son propre Royaume sur la terre. Le second royaume était décrit comme l'Empire Médo-Perse, puis le troisième, comme l'Empire Gréco-Macédonien. Le quatrième était l'Empire Romain, ou les Empires d'Europe.

Le dernier royaume était représenté par les jambes, faites de fer, dont les pieds étaient composés de fer et d'argile.

"Il y aura un quatrième royaume fort comme du fer: de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces. Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d'argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l'argile. Et comme les doigts des pieds étant en partie de fer et en partie d'argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Dans le temps de ces rois [les dix orteils et les dix rois, la dernière renaissance et la dernière partie de la statue], le Dieu des cieux suscitera un Royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera pas sous la domination d'un autre peuple [ne sera pas diriger par l'humanité, mais par Christ et les 144 000]; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement" (Daniel 2:40-42, 44).

Dans cette prophétie donnée à Daniel plusieurs centaines d'années avant que Dieu ne révèle à Jean les choses contenues dans le Livre de l'Apocalypse, Dieu avait prophétisé ce qui allait arriver avec la monter et la chute de tous les royaumes majeurs, jusqu'au retour de Christ dans le Royaume de Dieu. Les prophéties de Daniel conduisirent à la révélation de Dieu qui prédit des choses sur le moment exact de la première venue de Christ, ainsi qu'elle donne des précisions sur le moment de la seconde venue de Christ.

Ces versets de Daniel, révèlent que l'Empire Romain serait fort comme le fer jusqu'à la fin, au moment où les pieds et les orteils sont décrits comme un mélange de fer et d'argile. C'est la description exacte de quelque chose que Dieu révélait au sujet de cette partie de la statue, et de la dernière manifestation de l'ancien Empire Romain (un Empire Européen) qui allait s'assembler pour peu de temps à la fin même. D'un côté, il allait avoir une grande puissance, et de l'autre, il serait aussi très fragile. Leur union n'allait pas être solide, comme on peut le voir aujourd'hui avec l'Union Européenne. Elle est grande dans sa puissance combinée, mais cependant elle demeure fragile.

Dans ces versets de l'Apocalypse 17, les dix rois sont décrits comme recevant leur puissance pendant une heure avec la bête. Satan est, bien entendu, la bête qui a rassemblé ces rois, et sur ce, ils s'unifient et "donnent leur pouvoir et leur force à la bête" – à Satan. Ceci parle essentiellement du pouvoir de faire la guerre.

Bien que les dix nations n'aient pas été spécifiquement identifiées, une en particulier couramment dans l'Union Européenne, possède déjà un arsenal nucléaire substantiel. Les dix nations qui s'uniront finalement, possèderont un grand arsenal nucléaire qu'ils utiliseront pendant cette guerre, ces armes seront utilisées contre la Russie et la Chine. Cette nation en particulier, la France, bien que descendant de l'ancienne Israël, était la nation principale à l'avant-garde d'une des premières renaissances. Même si la France ne faisait pas partie de l'union finale, une grande partie de cet arsenal sera contrôlé par les dix nations de la fin. On devrait noter aussi que l'Allemagne n'est pas seulement l'une des dix nations de la fin, mais qu'elle en sera aussi la principale.

Dieu n'a pas encore révélé le moment de l'occurrence de ces événements, bien que nous serons tous parfaitement conscient du moment de l'unification de ces nations quand cet événement aura finalement lieu.

Il se peut que Dieu ne permette pas que la puissance totale de cette grande guerre se matérialise, jusqu'à un certain moment vers la fin du compte à rebours pour la venue de Christ. Si c'est le cas, alors Satan ne sera relâché – pour remonter de l'abîme – que peu de temps avant la fin de cette période. Une guerre nucléaire provoquera des dévastations et des destructions inimaginables en très peu de temps.

La période d'une heure mentionnée ici, est une période prophétique, parlant d'une période de 60 jours. Comme Dieu en a révélé la signification dans certaines périodes prophétiques similaires, quoi qu'il en soit, au moment où j'écris ces lignes, nous ne savons toujours pas à quel moment cette période va réellement commencer.

Dieu ne me révèle pas toujours les choses immédiatement, mais Il le fait au contraire au cours d'un certain temps, et l'Église est arrivée à comprendre cela comme "la révélation progressive". Généralement, les choses se font de cette manière pour qu'Il puisse aussi révéler différents sujets associés à cela, afin de finalement apporter une compréhension, un objectif futur, et une capacité à comprendre beaucoup plus clairement Sa volonté. Ceci fait partie d'un processus par lequel Dieu entraîne, forme et façonne Ses serviteurs à une plus profonde unité d'esprit avec Lui, puisqu'ils sont en cours de préparation pour un placement de service précis, dans l'avenir, au sein de Sa Famille.

Un chapitre sera dédié à la chronologie des événements de fin-des-temps, et nous apporterons alors plus de détails sur ce qui vient d'être discuté ici. Il est probable qu'au moment où ce chapitre aura été écrit, Dieu aura apporté plus de révélation, car c'est ce qui a été mon expérience au fil des années, sur la façon dont Dieu œuvre avec moi. J'ai été accoutumé à certains modèles, et c'est réconfortant, parce qu'avec le temps, Dieu m'a donné une force et une confiance plus profonde, puisque j'ai été témoin de la façon dont marche Sa puissance pour révéler Sa vérité et Sa volonté.



Le Destin de l'Église Catholique

Quelque chose de très unique arrive à l'église Catholique pendant cette période-là. Ce que Dieu a révélé à ce sujet est incroyable. La femme s'est assise sur chacune des bêtes qui a connu une renaissance. L'histoire révèle que chaque fois qu'elle l'a fait lors de ces renaissances, quelque chose a eu lieu; la femme a progressivement perdu de plus en plus de pouvoir et d'autorité, alors que les renaissances venaient et s'en allaient.

Cependant, lors de cette dernière renaissance, elle va s'efforcer d'exercer un pouvoir renouveler pour influencer ces dix nations. Cette renaissance est unique, comparée à toutes les autres, parce que l'objectif de son unification est totalement différent des autres. Elle n'est pas comme les autres du passé, dont les rois étaient enclins à la conquête, au pouvoir, aux richesses et à la poursuite de la gloire imaginaire ou réelle. Napoléon et Hitler ont déjà été mentionnés plusieurs fois, parce que beaucoup de gens à notre époque ont déjà entendu parlé d'eux. La plus grande partie du monde de nos jours ne saisit pas grand-chose de l'histoire. Les rois des renaissances précédentes recherchaient la guerre par des provocations agressives, comme la Chine et la Russie sous la commande de Poutine le font en ce moment, alors que les dirigeants de cette dernière renaissance ne la rechercheront pas.

Cette dernière renaissance verra plutôt les choses comme une question de ce qui semble être "une nécessité", et "une responsabilité" de la part des leaders Européens. Ils ne sont pas motivés pas des rêves de conquêtes, ou une soif de guerre, mais cependant, ils se lanceront dans cette guerre. Nombreux ceux du monde occidental qui étaient réticent à participer à la Deuxième Guerre Mondiale, mais Hitler n'avait laissé aux nations aucune autre alternative. C'est avec ce même genre de réticence que ces dix nations vont s'engager dans cette guerre.

Il est bon de revenir à l'Apocalypse 17 pour noter ce qui va arriver d'autre pendant cette dernière renaissance de la grande puissance Européenne:

"Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête" (Apocalypse 17:13). Dix leaders et nations vont se joindre avec réticence et vont soumettre leur souveraineté individuelle à un gouvernement unique qui va les diriger – "donner leur autorité à la bête". Ils vont former la chose même que Satan ("la" bête) cherche à accomplir à travers eux, ce qui est d'obtenir une puissance nucléaire pour confronter deux nations agressives qui poursuivent l'escalade vers une grande guerre. En ce moment-même, des esprits immondes sont à l'œuvre au sein de la Russie et de la Chine pour les pousser à préparer une guerre mondiale.

Ce que beaucoup ne réalisent pas et qu'ils trouveront dur à croire en ce moment, alors que j'écris ces choses, c'est qu'aucune mention n'a été faite des États-Unis ou du Royaume-Uni dans les événements de fin-des-temps que nous trouvons dans les prophéties discutées ici. La raison en est que nous n'avons pas encore parlé des prophéties qui traitent de la destruction complète des gouvernements, des richesses et de la puissance de ces pays avant même que ces dix nations s'unifient. La formation de l'union de ces dix nations, est directement liée à ce qui résultera de la chute et de la destruction des États-Unis d'Amérique.

"Ils combattront contre l'Agneau, et l'Agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et ceux qui sont avec lui sont appelés, élus et fidèles" (Apocalypse 17:14).

"Ils" qui "combattront" sont les dix nations, ou peut-être qu'il serait mieux de dire, cette dernière puissance de la bête qui résistera le retour de Jésus-Christ et de ceux qui vont venir avec lui – les 144 000. Au tout début de la formation de cette puissance Européenne, et de son engagement dans la guerre, Jésus-Christ et les 144 000 qui sont rassemblés pour venir avec lui, seront manifestés physiquement tout autour de la terre. Bien que ceci soit un événement strictement d'esprit, qui ne peut pas être vu du monde physique, Dieu en fera un événement extraordinaire, manifesté physiquement. L'événement sera d'une telle ampleur et d'un éclat si phénoménal, qu'il provoquera une terreur profonde chez tous ceux qui en seront témoins.

Ceci ne peut être comparé qu'en partie aux films de science-fiction, qui essayent de représenter un genre d'invasion extra-terrestre, où d'énormes vaisseaux spatiaux s'approchent de la terre. Cet événement plongera dans le dérisoire les tentatives Hollywoodiennes. Comment les gens et les nations réagiront à une telle chose? La réaction de la Russie et de la Chine est probablement un peu plus facile à imaginer. Puisqu'il est hautement improbable pour eux de considérer que ces choses sont liées à Dieu, que cette possibilité est même hors de question, il est très probable qu'ils verront cette événement comme une invasion extraterrestre. Nous vivons dans ce genre de monde aujourd'hui, où les gens spéculent naturellement sur la possibilité de vie extraterrestre, et qu'une invasion est maintenant dans la pensée des gens une possibilité très réelle. Même le Pape en a parlé, cependant, s'il croyait en Dieu, il n'y aurait même pas pensé.

Mais que va faire l'Europe?

Il est clairement déclaré ici qu'ils vont faire la guerre à l'Agneau. Les populations de ce monde seront tellement traumatisées par ce qu'elles verront de si extravagant et lumineux dans l'atmosphère au-dessus de la terre, que les puissances mondiales qui se sont fait la guerre jusque-là, vont à cet instant stopper leur agression l'une envers l'autre, et se concentrer sur ce qu'elles percevront comme une "invasion". Elles se tourneront pour attaquer ce qu'elles ne comprendront pas, ou n'accepteront pas comme ayant la possibilité d'être vrai.

C'est à ce moment-là que Dieu va commencer à déverser ce qui est décrit dans l'Apocalypse comme les Sept Derniers Fléaux. Ceux-ci seront déversés tout d'abord sur la Chine et la Russie, et tous ceux qui se sont alliés à eux, et cela détruira complètement leurs gouvernements, toutes leurs forces militaires, et la majeure partie de leurs grandes villes. Dieu va détruire plus d'un milliard de gens à ce moment-là, et il est très possible que ce nombre atteindra plus de deux milliards avant que tout soit fini.

Les dix nations d'Europe subiront aussi ces fléaux, qui viendront directement de Dieu, puisque quelque chose de similaire à ce qui arrive à la Russie et la Chine leur arrivera aussi, mais à un degré bien moindre.

Dieu et Christ commenceront à exercer leur miséricorde sur ces nations, à la suite de leur repentance pour leurs erreurs insensées, lorsqu'ils en viendront à comprendre qu'elles ont été trompées par la femme. Ces nations commenceront à voir qu'elles ont en fait lutté contre le retour de Jésus-Christ, et un grand nombre commenceront à se repentir. Leurs yeux vont s'ouvrirent à la grande réalité qui touche l'église Catholique, réalisant (ces nations Européennes), qu'on leur a menti et qu'elle les a trompés pour près de 1700 ans.

"Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues" (Apocalypse 17:15).

Cette grande et fausse église a exercé son pouvoir et son influence sur les nations tout autour de la terre, sur tous les océans et sur des continents tout entier, comme l'Amérique du Sud.

"Les dix cornes que tu as vues sur la bête, haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront sa chair, et la consumeront par le feu" (Apocalypse 17:16).

Lorsque ces nations commenceront à comprendre que le retour de Jésus-Christ est réel et qu'elles ont été trompées, elles exposeront la femme qui était assise sur la bête et qui les a trompés tout au long des siècles. Elles exposeront les mensonges et révèleront la vérité sur les choses qui ont été citées auparavant dans ce même chapitre. Concernant toutes ses fausses doctrines, l'expression parlant de mettre la femme à "nu" est une expression spirituelle qui signifie que toute tromperie et tout mensonge seront exposés, et que tout le monde pourra alors voir la vérité en ce qui la concerne.

Non seulement ces nations vont exposer la femme pour montrer ce qu'elle est réellement – une grande prostituée spirituelle – elles se tourneront aussi contre elle dans une haine profonde afin de détruire les églises et les centres de pouvoir qu'elle a habité pendant tant de siècles. Avant que Satan ne soit renvoyé dans l'abîme (l'abîme d'esprit), cette fois-ci, y étant scellé pendant mille ans, ces dix nations se tourneront alors contre l'église qui a "chevauché tellement haut perché" sur le soutien qu'elles lui ont donné, et que la plus grande partie de l'Europe lui a apporté pour près de 17 siècles.

Cette grande église va très rapidement rencontrer sa fin. Une fois que le monde aura vu sa nudité, il verra aussi la nudité de ses filles prostituées du Christianisme traditionnel, et les peuples se tourneront aussi contre elles. Ce mouvement va décisivement paver la voie pour que la véritable Église de Dieu soit finalement promptement établie sur toute la terre.

Avant d'embrasser toute la vérité que Dieu cherche à lui offrir, le monde doit tout d'abord commencer à voir les mensonges et les tromperies dans lesquels il a vécu depuis si longtemps. Ce n'est que quand les gens commenceront à voir cela, qu'ils pourront alors vraiment commencer à se repentir. C'est à ce stade que Dieu pourra verser Son saint esprit sur l'humanité, comme Il avait prévu de le faire depuis le commencement. Ce sera alors l'établissement d'un monde qui n'aura qu'un seul gouvernement et une seule vraie religion.

C'est vraiment une très bonne nouvelle, lorsque quelques versets plus loin, un ange proclame d'une voix forte: "Babylone est tombée, elle est tombée".