PROPHÉTISE
CONTRE
LES NATIONS

Un livre de fin-des-temps par Ronald Weinland

Ap 10:11

Chapitre 5
LES SCEAUX ET L'ABOMINATION DE LA DÉSOLATION



AU COURS DES DIX DERNIÈRES ANNÉES, le monde a dangereusement vacillé au bord d'un effondrement économique global. Toute l'Amérique du Sud est sur le chemin de la ruine économique. Certaines nations ont encore une fois commencé à brandir les sabres, alors que d'autres sont déjà engagées dans la guerre. Dû à la montée continuelle de ces bouleversements, les gens sont devenus beaucoup plus curieux et l'intérêt s'est intensifié sur les sujets de fin-des-temps, de fin du monde, des désastres et des catastrophes naturelles.

Ceci s'est avéré spécialement être le cas à la télévision, les productions cinématographiques, et dans les milieux religieux, où l'on trouve une fascination pour ces choses. Cependant,  caché au milieu de tout cela, une peur et un souci profond se sont développés au cœur la plus grande partie de la société, alors que les gens considèrent le fait que ces choses pourraient devenir une réalité.

Bien qu'un grand nombre de gens dans le monde occidental semblent déterminés à "faire l'autruche" devant l'accroissement constant d'un bouleversement économique mondial, certains voient leur inquiétude monter devant ce qu'ils commencent à considérer comme l'arrivée prochaine d'une "heure de vérité" inévitable.

Les États-Unis d'Amérique ont utilisé "l'assouplissement quantitatif" pour répondre aux problèmes de la crise financière mondiale. C'est en réalité les USA qui sont responsables de la situation actuelle, et ils n'ont fait qu'exacerber le problème par les politiques Fédérales et internationales qu'ils imposent au système bancaire mondial par le pétrodollar (devise de réserve). Ils ont aussi opéré des jonglages élaborés et trompeurs avec les livres de comptes, principalement en ce qui concerne les statiques. Les États-Unis ont créé la plus grande combine à la Ponzi que le monde a jamais pu concevoir, mais personne ne lui donne ce nom, et le monde ne les ont pas confrontés à ce sujet.

La raison pour laquelle les économistes, les entreprises, les institutions bancaires mondiales et mêmes les nations l'ont excusé, c'est parce qu'il était de leur propre intérêt égoïste de le faire. S'ils ne l'avaient pas soutenu comme ils l'ont fait, en "clignant de l'œil", les USA se seraient écroulés il y a bien longtemps; mais c'est de toute façon ce qui va leur arriver, ils vont s'écrouler.

Ceux de Wall Street jouent très bien le jeu. Il n'a pas été inhabituel de voir monter les valeurs boursières, à la suite de mauvaises nouvelles, alors que dans le passé, elles se seraient effondrées. Ils semblent que tout soit à l'envers. Comme il a été prophétisé, le bien est mal, et le mal est bien.

Au moment où vous lisez cela, il est très probable qu'une implosion de l'économie Américaine aura déjà eu lieu, ce qui implique que l'économie mondiale se sera aussi en grande partie écroulée. Ceci aura plusieurs ramifications, parce qu'alors, les nations feront face à l'inévitable réalité que la solution humaine pour "réinitialiser l'économie mondiale", sera d'avoir une guerre mondiale.

Il a été mentionné que la Chine et la Russie ont déjà vu "les signes avant-coureurs", et se sont préparés pour la guerre depuis quelque temps. Si vous aviez réellement été "à leur place", et que les États-Unis vous avaient traité comme ils l'ont fait, vous auriez probablement fait la même chose. Les États-Unis les ont à plusieurs égards, poussé dans un coin. Ce qui n'est en aucun cas une diplomatie très intelligente. La plupart des gens ne pourraient même pas s'imaginer pousser un ours dans un coin, en le piquant d'un bâton. Il y a tant d'hypocrisie. Quand les États-Unis furent confrontés à l'arsenal nucléaire placé dans l'ile de Cuba, le monde s'est alors trouvé au bord d'une guerre nucléaire. Cependant, les USA ont insisté à positionner des armes nucléaires proches de la Russie, qui elle est supposée ne pas s'en inquiéter.

Pour parler franchement, le monde en a assez de l'attitude égoïste, du harcèlement, et des manières égocentriques du gouvernement des États-Unis. Elle n'est plus la nation qu'elle a été. Beaucoup d'autres pays ont essayé d'établir d'autres systèmes, de manière à contrecarrer la spirale descendante, causée par les politiques Américaines et les institutions qu'ils contrôlent. Certains pays ont commencé à faire leurs transactions directement dans des devises différentes, s'efforçant de s'éloigner de la négociation en Pétrodollar, qui en tant que devise de réserve mondiale, a maintenu en captivité toutes les autres nations.

La Chine vient juste d'organiser un nouveau système, pour compenser et contrecarrer l'influence et le contrôle négatif des institutions comme le FMI et autres systèmes bancaires centralisés, principalement influencés, et en fait, contrôlé par les États-Unis. Bien que les USA imposent une pression énorme sur d'autres nations pour qu'ils ne se joignent pas à ce nouveau système, le Japon est pratiquement le seul pays qui se souci de les écouter, alors que le système Bancaire Asiatique d'Investissement en Infrastructure (BAII), est maintenant établi avec la plupart de l'Europe, le Canada, l'Australie, Israël, l'Afrique du Sud et près de 60 nations qui s'y sont jointes.

Le monde a mis beaucoup de temps à commencer à considérer la possibilité d'une guerre mondiale. Quand j'ai commencé à écrire 2008 – Le Témoignage Final de Dieu en 2005, parlant de l'inévitabilité du déclenchement d'une Troisième Guerre Mondiale, personne n'a vraiment écouté. Il n'y a pas eu d'article dans la presse ou de leaders mondiaux avertissant de cette possibilité. Puis finalement, cette année (2015), certains ont commencé à se réveiller et en parler comme d'un souci. Néanmoins, la plupart d'entre eux n'écoutent pas ou ne considèrent pas cela comme un réel danger. C'est comme s'ils disaient, ignorez-le, ça s'en ira et ça n'aura pas lieu. C'est une méthode qui n'a pas marchée avant le déclanchement de la Deuxième Guerre Mondiale, et cela ne marchera pas aujourd'hui.



Aveugle Aux Prophéties

Comment se fait-il que l'Église de Dieu ait pu prévoir ce qui s'abat sur nous aujourd'hui dans le monde, et que le monde y a été aveugle? Pendant près de 70 ans, la véritable Église de Dieu a averti de l'arrivée d'une dernière grande guerre mondiale – une guerre nucléaire totale.

Cela nous ramène tout d'abord à ce qui a été traité au début de ce livre. Les gens n'écoutent pas Dieu. Ils ne L'ont jamais écouté! Ils ne sauraient même pas qui écouter, s'ils avaient dans l'idée de vouloir connaître la vérité, et s'ils avaient en fait, la volonté d'écouter, ce qu'ils n'ont pas. C'est là le véritable témoignage, et c'était le témoignage final de Dieu qui commença à la fin de 2008. De la fin 2008 à la mi 2012, Dieu a établi un témoignage de fin-des-temps FINAL de l'attitude de l'humanité pendant les 6000 ans passés. Comme Dieu l'a révélé, les gens ne commenceront à prêter attention et n'éprouveront une volonté sincère à écouter, qu'une fois que des événements catastrophiques se seront abattus sur eux, que l'économie mondiale aura implosé, et qu'une dernière guerre mondiale se sera déclenchée.

Même si les gens examinaient les prophéties de fin-des-temps dans la Bible, ils ne pourraient pas comprendre ce qui est écrit. Cependant, beaucoup d'organisations d'églises ont la croyance qu'il se peut vraiment que nous vivions dans ce qui est appelé une fin-des-temps. Ils ne peuvent pas s'empêcher de réaliser que le monde se précipite vers le mal, beaucoup plus rapidement que jamais auparavant. Un grand nombre d'entre eux essayent d'interpréter le Livre de l'Apocalypse et ont imaginé toutes sortes d'idées et de spéculations à ce sujet.

La raison pour laquelle les gens ne peuvent pas comprendre ce qui y est écrit, est dû au fait que cela ne peut être révélé que par Dieu. C'est pour cette raison que l'Église de Dieu n'a pas été aveugle aux prophéties de Jésus-Christ et du Livre de l'Apocalypse, qui dévoilent pas-à-pas les détails de ce qui va conduire à la venue du Messie, dans son Royaume, comme Roi des rois.

Cependant, même l'Église ne peut pas connaître pleinement ce qui est écrit dans les prophéties, à moins que Dieu ne le révèle tout d'abord à Ses prophètes. Nous avons abordé certaines choses concernant les prophéties que Dieu a révélées à Son apôtre, Herbert W. Armstrong. Dieu lui avait révélé la vérité sur la "clé de David" qui avait été prophétisée de lui être donnée.

Dieu lui donna de comprendre la signification de la prophétie de Daniel concernant la monté et la chute des royaumes qui allaient exister jusqu'à la venue de Christ. Il révéla aussi la signification des renaissances de l'Empire Romain (les nations d'Europe), qui allaient aussi conduire à la venue de Christ. Ces choses étaient nécessaires afin de comprendre qui sont aujourd'hui les nations  descendues des dix nations perdues d'Israël.

Il avait besoin de ces choses afin de pouvoir accomplir Matthieu 24:14, qui parle de répandre l'évangile (la bonne nouvelle), la venue prochaine du Royaume de Dieu dans le monde entier.

M. Armstrong faisait aussi référence à une autre prophétie, lorsqu'il parlait des événements catastrophiques majeurs qui allaient se dérouler dans la fin-des-temps, juste avant le retour de Christ, bien qu'il soit certain qu'il n'ait pas saisi la portée de la raison pour laquelle ces versets d'Amos étaient tellement significatifs.

"Car le Seigneur Éternel ne fait rien sans avoir [d'abord] révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes" (Amos 3:7).

Avant que ne commence ce compte à rebours final pour la venue de Christ, l'Église de Dieu utilisait souvent ce verset comme prélude au commencement des événements de fin-des-temps, soulignant la capacité de savoir ce que ces événements impliquaient. L'Église a spéculé sur la possibilité de ce que ces choses pouvaient signifier, mais elle ne les a pas comprises jusqu'à ce que commence le compte-à-rebours littéral de la venue de Christ. Ce compte-à-rebours et le moment où il a commencé seront expliqué plus tard.

L'Église savait qu'à un moment ou un autre, Dieu allait susciter deux prophètes pour la fin-des-temps, et qu'ils seraient connus comme les deux témoins de fin-des-temps. Dans les années 70, la spéculation était même que ces deux-là pouvaient être les deux personnes à la tête de l'Église de Dieu à l'époque - Herbert W. Armstrong, l'apôtre de Dieu, et son fils, Garner Ted Armstrong, l'évangéliste principal de l'époque. Cependant, ils n'étaient pas ces témoins, et ce n'est que près de trente ans plus tard que les deux véritables témoins allaient entrer en scène. 

Depuis sa création, l'Église de Dieu a attendu impatiemment le retour de Jésus-Christ. Il en a été ainsi, tout au long des siècles, depuis qu'il est monté dans les cieux, dix jours avant la Pentecôte de l'an 31ap.JC. C'est là qu'il a été depuis lors. Le peuple de Dieu s'est toujours langui de voir Son Royaume établi durant leur vie.



Les Sceaux de l'Apocalypse

Lorsque les gens lisent les Sceaux de l'Apocalypse, ils les prennent tous comme s'ils avaient une signification littérale, décrivant des événements physiques qui doivent avoir lieu dans le monde. Même aujourd'hui, la véritable Église dispersée en 1994 en conséquence de la grande Apostasie prophétisée, n'a vu ces sceaux que de manière physique. Dieu n'avait pas encore révélé ces choses à Ses prophètes; aucun prophète n'avait alors été établi dans Son Église. L'Église n'était pas accoutumée à avoir des prophètes.

Quand Dieu commença à me révéler la vraie signification des Sceaux de l'Apocalypse, en tant que Son prophète, l'Église qui avait été dispersée ne l'a pas accepté. Ils ne voulaient pas recevoir ce qui avait été révélé, parce qu'ils ne voulaient pas me recevoir comme un prophète envoyé de Dieu. Bien que sous peu nous parlerons de ces choses, Dieu a prophétisé qu'Il offrira à 63 000 personnes parmi celles qui ont été dispersées, l'opportunité de voir les vérités de ces prophéties avant le retour de Christ.

Dieu révèle Ses vérités et Ses secrets à qui Il veut. Ces choses ne viennent d'aucun homme, tout comme l'avait clairement déclaré le prophète Daniel, juste avant de donner au roi Nabuchodonosor la signification d'un rêve qu'il avait eu au sujet d'une grande statue. Dieu avait en réalité révélé à Daniel aussi bien le rêve, que son interprétation.

"Daniel prit la parole et dit: Béni soit le nom de Dieu, d'éternité en éternité! À lui appartiennent la sagesse et la force. C'est Lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois [lorsque c'est Son dessein de le faire], qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de l'intelligence. Il révèle ce qui est profond et caché, Il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec Lui" (Daniel 2:20-22).

C'est Dieu qui doit révéler les prophéties. Quand les gens lisent ce qui concerne les sceaux, ils les lisent à un niveau physique, leur donnant une interprétation physique. C'est semblable à l'occasion où certains Juifs voulaient un signe de la part de Christ, prouvant qui il déclarait être, prouvant qu'il venait vraiment de Dieu, et qu'il annonçait les vérités de Dieu.

"Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais il [Jésus-Christ] parlait du temple de son corps" (Jean 2:19-21).

Jésus faisait référence au fait qu'il s'avait déjà combien de temps il allait passer dans la tombe après sa mort. Il s'avait qu'en conséquence d'avoir choisi de se soumettre au dessein de Dieu d'accomplir le rôle de la Pâque, Dieu allait le ressusciter en trois jours. Les Juifs ne pouvaient que "voir" une réalité physique, puisqu'ils n'avaient aucune possibilité de "voir" celle qui est spirituelle, à moins que Dieu ne la leur donne.

Il en est de même lorsque les gens lisent la description des sceaux, comme le second qui est cité ci-dessous:

"Quand il [Jésus-Christ] ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait: Viens et vois. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'entretuent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée" (Apocalypse 6:3-4).

Certains interprètent cela comme décrivant une guerre suivie par de grandes tueries, parce que la "paix" a été enlevée.

Puis il y a l'exemple du troisième sceau.

"Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens et vois. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un dernier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais pas de mal à l'huile et au vin" (Apocalypse 6:5-6).

Ceci est correctement perçu comme la description d'une grande famine, mais il ne s'agit pas d'une famine physique qui découle de la guerre qu'ils voient arriver dans l'ouverture du second sceau.

En vérité, ces deux descriptions sont de nature spirituelle, et elles ne s'appliquent pas au monde physique. Ces sceaux ont déjà été ouverts et sont expliqués plus en détails dans le premier livre, La Fin-Des-Temps Prophétisée. Ils concernent l'Église de Dieu et les choses qui arrivent à l'Église sur un plan spirituel, et non pas quelque chose qui devait arriver à ce monde sur un plan matériel.

C'est pour cette raison que le monde n'a aucune idée du fait que les sceaux du Livre de l'Apocalypse ont déjà été ouverts. Le monde est complètement aveugle à cette réalité, comme l'est aussi l'Église qui a été dispersée après l'Apostasie. Nous sommes en ce moment profondément engagés dans la fin-des-temps prophétisée. Tous les sept sceaux de l'Apocalypse ont déjà été ouverts par Jésus-Christ. Nous nous rapprochons maintenant rapidement de la venue réelle de Jésus-Christ.

La raison pour laquelle les gens ne savent pas et ne croient pas que tous les sceaux ont déjà été ouverts, c'est qu'ils ne reconnaissent pas la véritable Église de Dieu, ou les prophètes que Lui-même et Christ lui ont envoyé. C'est quelque chose qui va bientôt changer très rapidement.



Au Sujet de l'Église de Dieu

Jésus-Christ avait déjà donné un compte rendu parallèle aux choses prophétiques que Jean allait écrire beaucoup plus tard, lorsque lui serait donné d'écrire le Livre de l'Apocalypse. Le compte rendu prophétique de sa venue est décrit par Jésus-Christ lui-même. Rassemblés avec ses disciples près du temple, il leur décrivit les événements qui allaient avoir lieu avant qu'il revienne dans son Royaume.

"Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée" (Matthieu 24:1-2).

Encore une fois, cette déclaration simple et prophétique de Jésus-Christ est mal interprétée par beaucoup de monde, pensant qu'il s'agit de la destruction quasi-complète du temple en l'an 70ap-JC. Certains pensent qu'un autre événement destructeur doit encore avoir lieu, afin que toutes les pierres qui demeurent encore l'une sur l'autre soient totalement renversées.

Christ ne parlait pas d'un événement physique, mais d'un événement qui aurait lieu dans l'Église de Dieu dans l'avenir, et serai le signe de sa venue imminente, avec le commencement d'un compte-à-rebours.

Les pierres du temple sont spirituelles. Il s'agit de l'Église de Dieu. "Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu [l'Église de Dieu]. Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu par l'esprit" (Éphésiens 2:19-22).

Pierre fait référence à l'Église de la même manière: "Approchez-vous de lui comme d'une pierre vivante [Jésus-Christ], rejetée par les hommes, mais choisie de Dieu et précieuse, et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, vous êtes édifiés pour former une maison spirituelle [un temple], une prêtrise sainte, afin d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus-Christ" (1 Pierre 2:4-5). Ceci décrit les membres de l'Église de Dieu comme étant des pierres vivantes édifiées pour former une maison spirituelle – un temple spirituel.

Comme Christ avait dit aux disciples qu'il ne resterait pas une pierre sur une autre, ils s'avaient qu'il parlait du temps dans lequel il allait revenir en tant que Messie dans son Royaume.

"Il [Jésus-Christ] s'assit sur la Montagne des Oliviers. Et les disciples vinrent en privé lui poser cette question: Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ta venue et de la fin du monde [grec – âge, parlant de la fin de l'âge du règne-autonome de l'humanité]" (Matthieu 24:3).

Jésus-Christ leur donna un avertissement. Bien que ce soit quelque chose qu'ils allaient toujours devoir surveiller, c'était un avertissement très spécial pour l'Église de la fin-des-temps. On devrait se rappeler ici, qu'à l'époque de cette discussion, les disciples ne savaient même pas que Jésus-Christ était sur le point de mourir pour être la Pâque. Ils n'avaient aucune idée du fait que Jésus-Christ allait rester dans les cieux avec son Père pour près de 2000 ans, avant de venir comme Messie dans son Royaume. Ils croyaient que Jésus-Christ allait s'emparer des gouvernements de ce monde pendant leur vie, et ils voulaient des détails sur l'arrivée de ces événements.

"Jésus leur répondit: Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront en mon nom, disant que je suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens" (Matthieu 24:4-5).

Là encore, il s'agit ici de l'Église, non pas du monde. Le monde a toujours été trompé. Les seuls qui ne sont pas trompés, ou séduits, sont ceux à qui Dieu a révélé Sa vérité et Son mode de vie. C'était ici un avertissement pour l'Église, que beaucoup de gens allaient venir, cherchant à les tromper. Souvenez-vous, ceci parle de la fin-des-temps – de l'Église à la fin-des-temps. Seule l'Église de Dieu peut être trompée ou séduite, parce qu'une fois qu'ils ont reçu la vérité et l'esprit de Dieu, ils ne sont plus trompés.

Christ avertissait clairement que le signe de sa venue verrait en partie un grand nombre de gens essayant de tromper l'Église. Qui peut intervenir dans l'Église au nom de Jésus-Christ? Seul le ministère peut le faire! Jésus disait que beaucoup de gens allaient venir en son nom pour essayer de tromper beaucoup de monde dans l'Église.

C'était le premier signe donné par Jésus-Christ aux disciples, qui allait révéler que la fin-des-temps était arrivée. Il existe dans le premier livre beaucoup plus de détails parlant de ce qui est écrit dans Matthieu 24, et il n'est donc pas nécessaire de les répéter ici. Cependant, il est nécessaire de mentionner quelque chose d'autre, relatif à la première réponse que Jésus-Christ donna à ses disciples.

Nous avons mentionné auparavant le verset que M. Armstrong citait souvent, sachant qu'il s'agissait de la commission que Dieu lui avait donnée vers la fin-des-temps. Ces versets décrivent ce que Jésus-Christ disait à ses disciples à propos de sa venue.

"Cet évangile du Royaume sera prêché dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Et alors viendra la fin" (Matthieu 24:14).

Ceci est très clair, quand vous considérez le contexte de ce dont nous avons parlé. Ces derniers événements de fin-des-temps ne devaient pas arriver pendant le ministère de M. Armstrong lorsqu'il était l'apôtre de Dieu. Mais le verset qui suit allait s'appliquer à ce dont j'allais commencer à faire l'expérience DANS la fin-des-temps, et ce qui allait être ma tâche en tant que prochain apôtre pour Son Église et pour le monde. Après que la commission de M. Armstrong fut complétée, alors le reste du verset dans Matthieu 24:14 déclare, "Et alors, viendra la fin".



L'Abomination de la Désolation

"C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie dans le lieu saint, (que celui qui lit fasse attention!). Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes" (Matthieu 24:15-16).

Cette référence à "l'abomination de la désolation" dans Daniel, est bien comprise de la plupart des gens, comme étant l'époque où Antiochos Épiphanes profana le temple de Dieu, en volant ses trésors et en sacrifiant un porc sur l'autel. C'est ce qui fait référence à l'abomination de la désolation du temple.

Les gens ont une façon de penser très physique lorsqu'ils considèrent cette prophétie, c'est aussi le cas dans l'Église qui a été dispersée. Ils imaginent qu'un genre de profanation physique doit avoir lieu une seconde fois dans un temple physique. Un ancien évangéliste bien connu de l'Église de Dieu a même dit que si le temple physique n'était pas reconstruit, alors il fallait au moins qu'un autel soit replacé à Jérusalem, afin qu'une deuxième abomination de la désolation puisse avoir lieu avant le retour de Christ.

Ceci en dit long sur la profondeur incroyable de l'aveuglement que l'on peut développer si l'on s'éloigne de Dieu et qu'on se retrouve coupé de Son esprit. Quand ceci arrive, on ne peut voir les choses qu'à partir d'une perspective physique, et non spirituelle. Il est absurde de penser qu'un troisième temple pourrait être bâti à Jérusalem, là où le premier et le deuxième s'étaient trouvés. Une grande guerre serait instantanément déclenchée avec le monde Musulman, si les Juifs ou quelques autres essayaient de bouger une seule pierre sur ce que les Musulmans considèrent comme l'un de leurs sites les plus saints, car leur mosquée se tient aujourd'hui là où le temple avait été.

Non seulement cela, mais les Juifs savent très bien qu'ils ne peuvent initier aucun genre de système sacrificiel, ou ériger un autel pour accomplir une telle chose. Ceci exige une prêtrise et un système Lévitique. Les Juifs n'ont pas d'organisation semblable, ni ne peuvent en établir une. Ils le savent très bien. C'est donc ici une de ces idées qui appartiennent au monde de l'absurdité absolue.

Cet évangéliste aurait dû être mieux informé, si seulement il avait écouté son apôtre, Herbert W. Armstrong. Avant sa mort, M. Armstrong fut très clair sur le fait qu'un autre temple et qu'aucun genre de construction exigeant un système Lévitique ne pouvait être bâti à Jérusalem, parce que les Juifs n'ont pas de système ou de prêtrise Lévitique pour accomplir ces fonctions. Puisqu'aucun édifice où Dieu pouvait placer Son nom ne pouvait être bâti, alors il ne pouvait pas y avoir d'abomination.



L'Antéchrist

Il y a une référence à ce qui est appelé antéchrist dans les écritures que les gens ne saisissent pas et ne comprennent pas. Certains pensent que "l'antéchrist" sera un individu venant pour tromper le monde à la fin-des-temps. Encore une fois, le monde est déjà trompé comme cela a déjà bien été souligné dans ce livre. Seuls ceux qui ne sont pas trompés peuvent être trompés. Il ne s'agit donc pas d'un faux leader religieux dans le monde dirigeant une partie du Christianisme traditionnel qui est déjà trompée.

Une fois encore, il s'agit de l'Église de Dieu. L'avertissement sur "un antéchrist" fut tout d'abord donné par l'apôtre Paul, qui sera cité dans un moment. Il n'utilise pas spécifiquement le terme "antéchrist", mais il en fait la description, ce qui apporte un meilleur aperçu sur ce dont Christ parlait, lorsqu'il les avertissait au sujet du grand nombre de gens qui allaient être trompés dans la fin-des-temps, par beaucoup de "faux enseignants".

De tous les faux enseignants qui allaient arriver, un, en particulier serait le plus répugnant de tous. Jean fait référence à ce que Paul disait sur un homme qui allait "se tourner contre" Christ. Il allait devenir antéchrist. Ainsi, lorsque Jean écrit le premier Livre de Jean, il parle de cet esprit d'antéchrist qui était déjà dans l'Église à l'époque où il écrivait. Il ne parlait pas de gens dans le monde, qui étaient déjà trompés, mais il parlait de gens dans l'Église qui s'étaient tournés contre elle, et contre les vérités que Dieu leur avait données.

Jean disait qu'il y avait déjà beaucoup d'antéchrists, et pas juste un seul, puisqu'ils s'étaient attendus à l'arrivé d'un personnage spécifique entrant en scène avant que Christ revienne. Il montrait que c'était ceux qui avaient reçu l'opportunité de vivre le mode de vie de Dieu, qui alors se tournaient contre la vérité, contre l'Église de Dieu, et contre les autres dans l'Église. Ce faisant, ils agissaient contre l'objectif premier pour lequel Christ était mort pour eux, qui était qu'ils puissent être pardonnés du péché, afin que Jésus-Christ et Dieu puissent habiter en eux par la puissance de Son saint esprit. Donc à l'époque de Jean, il y avait déjà des gens qui se tournaient contre Christ – ils devenaient antéchrist.

Mais Jésus-Christ et Dieu Tout-Puissant révélèrent à Paul qu'un homme allait devenir "l'antéchrist" de tous les antéchrists, et que lorsqu'il serait révélé, alors le signe de la venue de Christ serait accompli et le compte-à-rebours allait commencer. Ça allait devenir un compte-à-rebours littéral, comptant un nombre de jours, tout comme fut donné à Daniel le compte exact dans "la Prophétie des Soixante-dix Semaines" devant s'accomplir pour la première venue du Messie. Voici le compte rendu de Paul:

"Pour ce qui concerne l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu'on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d'aucune manière; car avant que ce jour ne vienne, il faut d'abord que l'abandonnement soit arrivé, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de perdition" (2 Thessaloniciens 2:1-3).

Le contexte de ce que Paul dit ici ne devrait échapper à personne. Il dit à l'Église de ne laisser personne ou rien les troubler concernant la venue de Jésus-Christ, parce qu'un événement très spécial devra tout d'abord arriver. C'est décrit comme étant d'une telle ampleur qu'il impactera profondément la totalité de l'Église. Ce sera quelque chose que tout le monde verra et vivra, il était donc inutile de s'inquiéter du fait que le jour du Seigneur puisse arriver avant cet événement.

Le contexte est pour sûr ce que l'Église s'est toujours attendu de voir arriver – la venue de Jésus-Christ dans son Royaume, tout comme le faisait les disciples avant même que Jésus-Christ fut tué. Il y a donc dans ces versets des phrases définies qui reflètent le contexte de sa venue. Premièrement, "la venue de notre Seigneur Jésus-Christ". Deuxièmement, "notre réunion avec lui", le rassemblement de l'Église à son retour. Troisièmement, "comme si le jour du Seigneur était déjà là". Et quatrièmement, "car avant que ce jour ne vienne…" La chronologie de ces choses devrait être évidente.

Paul explique à l'Église que cet événement très spécial doit avoir lieu dans l'Église avant l'arrivée de la fin-des-temps – avant que la venue de Jésus-Christ puisse avoir lieu – juste avant que le Royaume de Dieu soit établi. Le compte-à-rebours pour la venue de Jésus-Christ et l'accomplissement final des événements de fin-des-temps, ne pourraient commencer que lorsque deux choses très spécifiques auraient lieu dans l'Église.

Premièrement, Paul mentionne que la fin ne pourra venir "qu'après qu'un abandonnement soit d'abord arrivé". L'expression l'abandonnement parle de l'abandonnement de la vérité que Dieu donne à ceux qui entre dans l'Église. Le mot traduit par l'abandonnement, vient du mot grec apostasie. Tout le monde ne continue pas à suivre "l'appel" que Dieu a offert à ceux qui entre dans Son Église. On a déjà parlé du fait que Dieu n'impose pas Sa voie à quiconque, et lorsque quelqu'un a commencé le processus de transformation de sa pensée, il peut à tout moment décider de résister ou refuser de continuer le processus qui agit en eux, les conduisant à quitter l'Église et à devenir complètement séparés du saint esprit de Dieu. Ces choses sont arrivées au cours des siècles. Cependant, ce passage parle de quelque chose de beaucoup plus grand et important, considérant l'impact que ceci allait avoir sur toute l'Église de Dieu.

La description que Paul donne à l'Église, concerne une personne en particulier qui allait se tourner contre Jésus-Christ, d'une manière qui allait provoquer ce grand "abandonnement" au sein de l'Église, et qui allait pratiquement la détruire tout entière. L'homme qui allait faire cela était "l'antéchrist", dont Jean fait référence dans ses écrits lorsqu'il dit à l'Église, "Vous avez entendu dire que l'antéchrist devait venir". L'Église avait été mise au courant par ce que Paul avait écrit plusieurs dizaines d'années auparavant.

Deuxièmement, ce qui devait aussi avoir lieu avant que Jésus-Christ revienne, est déclaré juste après ce qui arrive en premier: "…il faut d'abord que l'abandonnement soit arrivé, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de perdition" (2 Thessaloniciens 2:3). Et donc, non seulement il y aurait un abandonnement des vérités que Dieu avait données à Son Église, mais un homme du péché qui allait aussi être connu comme le deuxième fils de perdition, allait être révélé à l'Église.

Ces deux événements allaient se manifester seulement à la véritable Église de Dieu. Le reste du monde n'allait pas les voir, et même l'Église qui fut dispersée en conséquence de ces événements, n'allait pas les accepter pour vrais.

Lorsque les disciples questionnaient Christ sur le moment de sa venue, la première chose qu'il leur donna fut un avertissement et un signe de cette venue: "Prenez garde que personne ne vous séduise. Car plusieurs viendront en mon nom, disant que je suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens" (Matthieu 24:4-5).

Ceci allait s'avérer être un des signes les plus importants de la venue de Christ – une grande supercherie par ceux qui venaient au nom de Christ – des ministres qui avaient été ordonnés dans l'Église de Dieu. C'était les seuls capables de venir en son nom. Seul un ministre peut faire cela. Donc ceci nous parle d'un temps où "beaucoup" de ministres de Dieu se tourneraient contre la vérité que Dieu leur avait donnée. Eux aussi allaient se tourner contre Christ et devenir antéchrists.

Mais il allait y avoir un grand "antéchrist" qui allait se tourner contre la vérité que Dieu lui avait donnée, et contre celui qui est à la tête de l'Église, Jésus-Christ. La première personne prise en compte dans les écritures comme s'étant tourné contre Christ, qui avait été avec lui depuis le début de son ministère, jusqu'à la fin, le premier fils de perdition, était Judas Iscariote. C'était l'un des douze disciples originaux, et il a trahi Jésus-Christ pour trente pièces d'argent.

Le deuxième fils de perdition allait aussi être connu comme "l'homme du péché" et "l'antéchrist", de tous les antéchrists. Il allait être connu comme "l'homme du péché", parce qu'il n'allait pas seulement pécher, mais il allait le faire à un tel degré de trahison et de désobéissance, qu'en conséquence, il allait conduire la plus grande partie du ministère et de tous les membres de l'Église de Dieu à abandonner l'obéissance à Dieu.



L'homme du Péché

Paul en révèle plus sur cet homme du péché. "…car avant que ce jour ne vienne, il faut d'abord que l'abandonnement [apostasie] soit arrivé, et qu'on ait vu paraître l'homme du péché, le fils de perdition, celui qui s'oppose et s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir comme Dieu dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu" (2 Thessaloniciens 2:3-4).

Il ne s'agit pas ici du temple physique qui fut détruit en l'an 70ap-JC. Ceci fut écrit pour l'Église, et il s'agit de l'Église et d'un abandonnement qui allait avoir lieu en son sein. On nous décrit ici quelqu'un qui s'assoie dans le temple de Dieu. On a déjà parlé du fait que dans les écritures, l'Église est décrite comme le temple de Dieu. C'est spirituel – un temple spirituel de Dieu.

Personne ne pourrait être dans le temple de Dieu à moins de faire partie de l'Église de Dieu. Cependant, cette description ne nous dit pas tout. Il s'agit ici de quelqu'un qui est assis dans le temple de Dieu. Et cela n'est pas dans le contexte de quelqu'un qui est assis pour se détendre. Le contexte est ici celui de quelqu'un qui a une position d'autorité dans l'Église. Ce mot en grec signifie en fait, "d'agir pour établir" comme "d'établir, de nommer, de conférer un royaume sur quelqu'un".

Quelques exemples des écritures sont cités ci-dessous:

"Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur Son trône" (Apocalypse 3:21).

"Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d'Israël" (Matthieu 19:28).

Un seul homme à la fin-des-temps fut nomméétabli – pour avoir une grande autorité dans l'Église de Dieu, cependant il n'a jamais été un apôtre de Dieu. Lorsque Herbert W. Armstrong avait plus de 90 ans, et qu'il s'affaiblissait, il commença à se soucier de ce qui allait arriver à l'Église, réalisant qu'il allait probablement mourir avant la venue de Christ. Il déclara que s'il devait mourir, il n'avait pas reçu clairement de savoir qui allait le succéder à la tête de l'Église.

Bien avant cela, à la fin des années 70, et jusque dans les années 80, M. Armstrong avait à faire face à un grand nombre de difficultés qui avaient émergées au sein de l'Église, elles provenaient essentiellement du ministère. Non seulement ces batailles venaient du ministère, mais elles provenaient de ceux qui étaient directement placés sous sa direction. C'étaient ceux qui au fil des années avaient été ordonnés évangélistes. À cette époque, il n'y avait pas de prophète dans l'Église, c'est pourquoi, l'ordre des positions d'autorité que Dieu a établi dans l'Église, comme nous en avons parlé auparavant, était constitué des apôtres en premier, puis des prophètes, après cela, les évangélistes. M. Armstrong était le seul apôtre, et il avait formé et entraîné ces évangélistes, dont la plupart étaient les étudiants qu'il avait personnellement enseigné au début de l'établissement de l'Ambassador College.

Ceci devint un courant sous-jacent de lutte pour le pouvoir au sein de l'Église, car il devenait évident que M. Armstrong pouvait très bien mourir avant le retour de Christ, et qu'il allait falloir que quelqu'un prenne sa place, dans la position de celui qui allait conduire l'Église de Dieu. Il est pratiquement inimaginable qu'une telle chose puisse arriver dans l'Église même de Dieu, cependant Dieu a permis à ce processus de se développer, et cette histoire contient beaucoup plus de choses, qui ne sont pas nécessaires pour ce livre. Ceci révélait la condition spirituelle dans laquelle beaucoup de gens de l'Église avaient dérivés– un esprit Laodicéen.

Les choses en vinrent au point où M. Armstrong ressentait qu'il ne pouvait confier l'Église à aucun des évangélistes ordonnés depuis longtemps, et encore moins de leur confier certaines des positions les plus importantes dans l'Église. À un certain moment, il a même amené un pasteur dans l'Église de Pasadena, en Californie, où se trouvait le cartier général de l'Église Universelle de Dieu. Je le connaissais assez bien, puisque c'était le pasteur de l'Église que je fréquentais à Houston, au Texas. Ce pasteur était Leroy Neff, il s'était avéré être un homme fidèle, en qui on pouvais avoir confiance, et donc M. Armstrong fit de lui le trésorier de l'Église, car il ne voulait confier cette tâche à aucun des évangélistes.

De même, lorsqu'il s'agissait d'autres positions importantes dans l'Église, M. Armstrong n'était enclin à les donner à aucun des évangélistes, mais il choisit au contraire un homme qui avait servi pendant longtemps comme ancien dans une assemblée locale. Son service n'avait été dédié qu'à une assemblée locale de l'Église de Pasadena, et non à des services particuliers au sein de la structure d'organisation de l'administration de l'Église. Cet ancien était Joseph W. Tkach, père, et M. Armstrong le plaça à la tête de tout le ministère de l'Église mondiale.

Dieu permit à Satan de provoquer au sein même du cartier général, la suspicion, la jalousie, la méfiance, la convoitise du pouvoir et même des divisions doctrinales. L'Église s'affaiblissait spirituellement, et se dirigeait dans ce qui était connu comme l'ère de Laodicée décrite dans l'Apocalypse, puisque les gens étaient devenus enflés d'orgueil, et plaçaient leur confiance en eux-mêmes plus qu'ils ne faisaient confiance à Dieu. L'Église était devenue mûre pour une apostasie. Rien de semblable n'était arrivé dans ses 1950 ans d'histoire.

Joseph W. Tkach, père, était principalement celui qui s'entretenait avec M. Armstrong lorsque dû à sa mauvaise santé, il restait chez lui. L'administration de l'Église se trouvait de plus en plus confiée à M. Tkach. M. Armstrong mourut en janvier 1986. Joseph Tkach, père, déclara qu'il avait alors été placé aux commandes de l'Église, comme en étant la tête physique. Au début, il semblait soutenir les enseignements et le leadership de M. Armstrong. À la fin des années 80 et au début des années 90, ceci commença à changer. La littérature et les livres écrits par M. Armstrong étaient rejetés et remplacés par d'autres publications. Des changements administratifs apparemment innocents au début, furent introduits, mais ils s'avérèrent ne pas l'être.

Cependant, derrière tout cela, le fils de M. Tkach et d'autres hommes, avaient été placés dans des positions importantes de l'administration de l'Église. Ce n'était pas des anciens ministres, mais bien plutôt des nouveaux. Un groupe composé de nombreux ministres, commençait à s'assembler avec ces hommes, dans un état d'esprit et d'unité qui s'opposait au passé. Ces hommes avaient de l'aversion pour M. Armstrong et ses enseignements, et commencèrent à détourner l'Église en la menant dans une direction différente. En 1992, ce groupe s'était solidifié, dans un même état d'esprit, dans un genre de fraternité secrète, déterminé à voir l'Église devenir plus "conventionnelle" comme les Églises du Christianisme traditionnel. Une grande partie de leurs activités qui avaient lieu "dans les coulisses", ne furent pleinement connues qu'en 1995.

Joseph Tkach, père, était hautement influencé par ce groupe qui avait été amené pour l'épauler dans sa nouvelle administration, et avec le temps, il devint clair que c'était aussi son idée. Cependant, beaucoup de choses cachées étaient à l'œuvre, puisque Satan était très actif parmi eux, comme ce que Paul déclare par ce qui lui fut donné d'écrire, au sujet de cet événement qui surviendrait dans la fin-des-temps.



L'Apostasie

Il est dit de l'homme du péché, qui est aussi le fils de perdition, que c'est celui "qui s'oppose et s'élève au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu'à s'asseoir comme Dieu dans le temple de Dieu, se proclamant [grec – s'exposer à la vue de tous, se révéler] lui-même Dieu" (2 Thessaloniciens 2:4).

Pendant plus de deux ans, ces gens ont conspiré sur la façon de détourner l'Église des vérités que Dieu avait données par Herbert W. Armstrong. Ils avaient commencé à préparer un changement de littérature qui allait refléter des changements majeurs de doctrine, mais ne les avaient pas encore écrits. Ils se préparaient à "prendre" l'Église de Dieu et en faire une église qui s'accorde au Christianisme traditionnel. Ces plans n'étaient pas encore prêts à être appliqués, lorsque Joseph Tkach, père, visita l'assemblée de l'Église de la région d'Atlanta.

Bien que ce fait ne fut connu que plus tard, le sermon que M. Tkach prépara , fut complètement différent de celui qu'il finit par donner à Atlanta ce jour-là. Les choses en arrivaient à un point critique beaucoup plus rapidement qu'ils l'avaient prévu, et M. Tkach se senti forcé à donner un sermon complètement différent en ce jour du 17 décembre 1994.

Dans ce sermon, qui fut plus tard envoyé dans toutes les Églises du monde, Joseph W. Tkach, Père, commença à informer l'Église de Dieu, que toutes les doctrines majeures avaient été changées. La plupart de ces changements furent expliqués dans trois sermons qu'il donna dans trois régions différentes.

Le Sabbat du 7ème jour fut présenté comme une question de choix personnel. Les gens pouvaient maintenant décider d'adorer ce jour-là ou le jour suivant – le dimanche. Ce n'était plus perçu comme un commandement exigé de Dieu. De plus, les Jours Saints annuels de Dieu étaient traités de la même manière, puisque l'Église s'est entendu dire qu'ils n'étaient plus obligés de les observer, bien que la plupart des membres allaient continuer de le faire, beaucoup plus comme une question de tradition. Aussi, Noël et les Pâques n'étaient plus interdit comme dans le passé. Beaucoup d'autres changements étaient mentionnés, jusqu'à dire que les lois de Dieu concernant ce qui était impur à manger pour l'humanité, n'étaient plus valide.

Inutile de dire, que c'était là une GRANDE APOSTASIE! Voilà un homme, vu comme étant assis en autorité sur l'Église de Dieu sur la terre, qui s'était placé lui-même à la place de Dieu, puisqu'il se détermina à changer les lois même de Dieu.

Ce que Paul déclare au sujet de l'homme du péché, le fils de perdition, a réellement eu lieu: "qui s'oppose et s'élève au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu'à s'asseoir comme Dieu dans le temple de Dieu, se proclamant [s'exposant, se révélant] lui-même Dieu" (2 Thessaloniciens 2:4). Dieu ne change pas Sa voie et Sa vérité, mais Joseph W. Tkach, père, croyait qu'il pouvait le faire.



L'Homme du Péché Révélé

Puisque certains d'entre vous ne pourront peut-être pas obtenir les deux livres écrits auparavant, un passage de La Fin-Des-Temps Prophétisée a été copié ici, avant que les points importants de cette Apostasie continuent d'être expliqués dans ce livre. Le passage a le même titre qu'au-dessus, "L'Homme du Péché Révélé", et il déclare parfaitement ce qu'il est nécessaire d'expliquer maintenant.

Le reste de ce passage provient de ce livre:

Bien que M. Tkach montra son opposition à Dieu en livrant un sermon contraire aux solides doctrines, Dieu n'avait pas encore révélé qu'il était vraiment "l'homme du péché" – "le fils de perdition". Bien que les frères se demandèrent s'il accomplissait une telle prophétie, seul Dieu pouvait le déclarer ainsi. De faire une telle déclaration sans une révélation de Dieu, serait pour quiconque présomptueux, prenant une prérogative qui n'appartient qu'à Dieu seul.

Il y a plus dans la prophétie de Paul. Alors que nous continuons l'histoire dans 2 Thessaloniciens, nous devrions commencer à voir plus clairement pourquoi cet événement unique est si central pour les prophéties de fin-des-temps.

"Et maintenant vous savez bien ce qui retient [grec – "contenir, restreint, détenir"] pour qu'il [l'homme du péché] ne se révèle [grec – "faire connaître, dévoiler ce qui auparavant était inconnu"] qu'en son temps. Car le mystère de l'iniquité est déjà à l'œuvre; seulement celui qui retient [même mot grec – "contenir, restreint, détenir"] maintenant le fera jusqu'à ce qu'il soit retiré du chemin. Et alors ce méchant sera révélé [grec – "faire connaître, dévoiler ce qui auparavant était inconnu"] que le Seigneur consumera par le souffle de Sa bouche et qu'Il anéantira par l'éclat de Sa venue:" (2 Thessaloniciens 2:6-8).

Qu'est-ce qui est restreint, contenu et retenu d'arriver? Tout cela fait référence à ce que Paul discutait au début de cette prophétie. "Nous vous prions, frères, par la venue de notre Seigneur Jésus-Christ, et par notre rassemblement auprès de Lui, de ne pas vous laissez promptement bouleverser dans vos pensées, ni troubler, ni par esprit, ni par parole, ni par lettre, comme si c'était par nous, comme si le jour de Christ était déjà là. Que personne ne vous séduise en aucune manière: car ce jour-là ne viendra pas à moins que l'abandonnement ne soit arrivé auparavant et que l'homme du péché n'ait été révélé, le fils de perdition" (2 Thessaloniciens 2:1-3). Paul n'expliquait pas que cet événement retardait le retour de Jésus-Christ, mais que le retour de Jésus-Christ ne commencerait pas avant ce que ces choses arrivent. Le retour même de Jésus-Christ était retenu – détenu – jusqu'à ce que ces événements aient lieu dans l'Église. Ceci ne fit pas obstacle au moment spécifique établi pour la venue de Jésus-Christ dans Son Royaume, mais ces choses devaient avant tout avoir lieu avant qu'il ne soit révéler à l'Église que la fin-des-temps était venue et qu'il était maintenant temps pour que le Christ revienne.

Cette prophétie montre que l'homme du péché – ce méchant – serait révélé "que le Seigneur consumera par le souffle de Sa bouche et qu'Il anéantira par l'éclat de Sa venue:" Beaucoup de ceux qui à un moment firent partie de l'assemblée de l'Église de Dieu n'ont pas été capable de comprendre ce verset, parce qu'ils ne peuvent le voir accompli que d'une manière physique et littérale. Ils croient que cette prophétie ne peut être accomplie qu'au moment de la venue réelle de Jésus-Christ, le jour même où la fin-des-temps vient à sa fin.

Mais c'est ce verset même qui montre comment Dieu seul révélerait qui était l'homme du péché, et ce que cela signifiait pour l'Église. Bien que la plupart n'ont pas d'oreilles pour entendre ni d'yeux pour voir, Dieu fut très clair en montrant qu'Il été Celui qui révélerait qui était l'homme du péché. Après que M. Tkach eut trahi la confiance placée en lui en donnant ce sermon de défi à Atlanta, le Temple Spirituel de Dieu fut profané. Une abomination de proportion sans précédent avait pris place au sein de l'Église. Comme il sera discuté plus tard, ceci conduisit à une désolation et une destruction énorme du Temple Spirituel même. Souvenez-vous des paroles de Jésus-Christ dans la prophétie du Mont des Oliviers? "C'est pourquoi, lorsque vous verrez l'abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel, établie dans le lieu saint (que celui qui lit, comprenne:)" (Matthieu 24:15).

Exactement 40 Sabbats (au jour près et à l'heure près) après que M. Tkach ait donné ce sermon, il mourut. C'était la propre déclaration de Dieu. En prenant sa vie, Dieu révéla que M. Tkach était réellement le "fils de perdition" – "l'homme du péché". Par cela, Dieu révéla aussi que l'Église et le monde étaient entrés dans la fin-des-temps. Le temps était finalement venu, après 6000 ans, pour l'accomplissement des prophéties de fin-des-temps. Le processus avait commencé. Tout cela commença en ce même jour où M. Tkach donna son sermon profanateur, mais c'était à Dieu de le révéler.

"Et alors ce méchant sera révélé [grec – "faire connaître, dévoiler ce qui auparavant était inconnu"] que le Seigneur consumera par le souffle de Sa bouche et qu'Il anéantira [C'était Dieu Lui-même qui prit sa vie.] par l'éclat [illumination] de Sa venue:" (2 Thessaloniciens 2:8). Cet accomplissement prophétique, de Dieu anéantissant l'homme du péché, est l'événement même qui déclarait – illuminait – la venue de Jésus-Christ. Son temps était maintenant venu et n'était plus retenu à la vue de l'Église. Le temps était venu – la fin-des-temps était là!

Le nombre 40 est utilisé comme déclaration du jugement même de Dieu. Vous souvenez-vous du déluge qui dura 40 jours et nuits à cause de la rébellion de l'homme? Vous souvenez-vous des enfants d'Israël errants dans le désert pendant 40 ans à cause de leur rébellion? L'homme même qui fut placé en position d'autorité dans l'Église de Dieu sur terre, directement sous Christ, déclara que le Sabbat du Septième-jour n'était plus un signe du peuple de Dieu. Est-il donc surprenant que Dieu frappe M. Tkach d'un jugement qui serait accompli exactement 40 Sabbats plus tard – à l'heure même – du jour du Sabbat où M. Tkach l'avait déclaré?



La Véritable Abomination de la Désolation

La dernière partie que nous venons de citer de cet extrait du premier livre, montre que c'est Dieu qui devait révéler cet homme du péché, cet antéchrist, à l'Église. Le sermon que M. Tkach donna à Atlanta le 17 décembre 1994, fut littéralement le début d'un compte-à-rebours pour la venue de Jésus-Christ.

Après ce sermon, un tiers de l'Église quitta la vérité de Dieu, puisqu'ils abandonnèrent les vérités que Dieu leur avait données. Ils embrassèrent les croyances desquelles Dieu les avait délivrés en les appelant – celles du Christianisme traditionnel. C'était une désolation incroyable du temple de Dieu, et ce qu'ils avaient fait était une abomination épouvantable pour Dieu.

Cependant, il y avait encore beaucoup de destruction à venir. Un autre tiers se retrouva tellement désillusionné qu'une telle chose puisse arriver dans l'Église de Dieu, qu'ils renoncèrent à tout, ayant perdu tout espérance, leur pensée était que si une telle chose pouvait arriver à l'Église de Dieu, alors tout ce qu'ils avaient cru jusque-là devait certainement être faux. Ils rejetèrent toute croyance et se mirent à vivre comme il leur plaisait, tout comme ils l'avaient fait avant d'avoir été appelés.

Cependant, ce n'est pas tout ce qui est arrivé en conséquence de cette grande abomination, qui était spirituelle et contre le temple même de Dieu – l'Église de Dieu. La prophétie n'avait jamais rien eu à voir avec une seconde abomination dans un temple physique.

Le troisième tiers de l'Église fut dispersé, dû à la confusion profonde qui avait frappé l'Église. Ce tiers été composé de ceux qui voulaient se tenir fermement aux doctrines et aux vérités qu'ils avaient reçu de Dieu lorsqu'ils furent appelés. Différentes organisations dissidentes émergèrent, et les membres de l'Église devaient décider avec lesquelles ils allaient s'associés. Aucun groupe ne se distingua clairement comme étant définitivement la continuation de l'Église de Dieu – là où Dieu était à l'œuvre.

Beaucoup de ces nouveaux groupes n'arrivaient pas à tomber d'accord pour s'assembler, parce qu'il y avait parmi eux beaucoup trop d'opinions différentes; concernant la structure de gouvernement qu'ils devaient adopter; qui allait diriger les groupes; ainsi que de profondes différences concernant les doctrines. Après la mort de M. Armstrong, l'Église était entrée dans la dernière des sept ères de l'Église, que Jésus-Christ avait révélées comme allant exister dans l'Église jusqu'à son retour. C'était ici la septième et la dernière, connue sous le nom de l'ère de Laodicée. Elle était prophétisée d'être une ère où l'esprit serait tiède ainsi que gonflé d'orgueil, d'autosuffisance, moralisateur, de croire "qu'on a raison" au-dessus de tous les autres.

Une grande confusion se répandit, et en très peu de temps près de 600 organisations séparées se formèrent de ce dernier tiers, composées de ceux qui avaient été dispersées, comme il avait été prophétisé qu'ils allaient le faire.

L'un des deux plus grands groupes s'étaient déjà formés avant l'Apostasie, parce que ses leaders savaient ce qui se passait à Pasadena, au cartier général de l'église. Ils étaient au courant que ces hommes essayaient de diriger l'Église vers un Christianisme conventionnel, ils connaissaient leurs croyances et une grande partie de leurs plans. La plupart du ministère dans les régions éloignées du reste du monde, n'étaient pas au courant de ce qui se passait au cartier général. Le groupe formé avant l'Apostasie, commença sous la direction d'un des anciens évangélistes, Roderick Meredith, dans ce qui fut connu comme l'Église Globale de Dieu.

Bien que ces gens-là avaient su ce qui se passait près de deux ans avant que l'Apostasie eu lieu, ils ne l'ont jamais confronté, ni n'ont essayé d'informer le ministère de ce qui arrivait, mais se sont plutôt séparés et ont commencé leur propre organisation.

Quelques années après s'être formé, ce groupe se divisa, et la plus grande partie du ministère, conduit par Roderick Meredith, formèrent une nouvelle organisation appelée l'Église Vivante de Dieu, alors que les autres gardèrent l'ancien nom et leurs dettes.

Je me suis affilié avec un des plus grands groupes qui se forma après l'Apostasie. J'étais aussi avec un autre groupe qui voulait que je continue d'être leur ministre. Nous nous sommes constitués en société, avant que ce grand groupe ne le fasse, pour pouvoir faire des affaires comme une organisation physique, de manière à servir les besoins spirituels de l'Église de Dieu. Nous étions un petit groupe à Toledo, dans l'Ohio, et peu de temps après s'être assemblé, un groupe de Detroit se joignit à nous. Nous étions constitués en société sous le nom de l'Église Unifiée de Dieu – Toledo. Nous nous sommes constitués en société avec ce plus grand groupe qui prit un nom similaire, en s'appelant l'Église Unifiée de Dieu, Une Association Internationale.

Après deux ans d'association avec ce groupe, nous sommes partis, car je ne pouvais pas consciemment soutenir certaines des affaires administratives et des politiques qui commençaient à émerger, reflétant ce qu'était devenue l'Église juste avant l'Apostasie.

Dans l'Apocalypse, Dieu révéla plus tard qu'il y avait une période prophétique de 1260 jours, pendant laquelle Il allait protéger de Satan tous ces groupes dispersés. Afin que Satan ne puisse pas nous poursuivre et complètement détruire l'Église. Dieu a promis dans les écrits prophétiques d'Ézéchiel, qu'Il allait délivrer un restant de cette dispersion, avec lequel Il allait finir Son œuvre.

Nous avions tous péchés, en nous laissant aller à devenir tièdes d'esprit. Seuls ceux qui étaient prêts à se repentir sincèrement de cet esprit Laodicéen, pouvaient se trouver dans une position où Dieu allait à nouveau œuvrer avec eux, en tant que le restant qu'Il allait susciter.



Les Sceaux de l'Apocalypse Maintenant Ouverts

Dieu a établi son Église restante à la Pentecôte de 1998, exactement 1260 jours prophétiques après l'arrivée de l'Apostasie. Nous nous sommes alors constitués en société sous le nom de l'Église de Dieu – PKG (français: PRD, Préparer Pour Le Royaume de Dieu). C'est à ce moment que Dieu commença à me révéler les prophéties sur l'Église et sur l'Apostasie que nous avions vécue. La première commission que Dieu nous donna d'accomplir, fut de nous tourner vers l'Église dispersée pour les aider à comprendre ce qui était arrivé à l'Église, et les raisons pour lesquelles c'était arrivé.

La situation était que personne n'en parlait, ni des événements, ni de la vérité qui y était associée. Dieu a alors béni l'Église par une publication intitulée, "Le Temps Presse", dans laquelle Il expliquait ce qui était arrivé à l'Église, ainsi que les raisons pour lesquelles c'était arrivé. Mais seule une petite poignée de gens furent réveillés de leur sommeil spirituel, car Dieu seul peut réveiller quelqu'un, puisque c'est une affaire spirituelle. Il offrit cependant ce réveil à beaucoup d'autres, mais ils le refusèrent. Nous faisions référence à ce réveil spirituel comme à un deuxième appel, mais il n'en était rien. Il s'agissait simplement du fait que les gens avaient besoin de l'aide de Dieu, par la puissance de Son esprit, pour être réveillés dans leur pensée – la pensée que Dieu avait précédemment transformée avant l'arrivée de l'Apostasie.

Dieu peut arrêter ce processus de transformation dans une personne, à la suite de quoi elle entrera dans un genre d'état spirituel neutre – un sommeil spirituel – duquel elle ne peut être réveillée que sur l'intervention de Dieu. La seule raison qui conduit à tomber dans un tel état, c'est de ne pas se repentit du péché, qui dans ce cas est un péché qu'on ne voient pas clairement, ou que l'on ne peut pas encore accepter comme étant réel. Dieu peut à tout moment reprendre cette œuvre dans les personnes. Cela peut avoir lieu avant l'établissement du Millénaire, après qu'il ait été établi, ou après une seconde résurrection.

Dieu me révéla la signification des 280 jours qui s'écoulèrent de l'Apostasie à la mort de Joseph W. Tkach, père, ce qui en conséquence révéla qu'il était vraiment "l'homme du péché" et le "fils de perdition", dont Paul avait parlé.

Il révélait la signification des pierres du temple dont Christ avait parlé dans Matthieu 24. Ainsi que la signification de "pas même une pierre ne restera l'une sur l'autre". Il révéla que c'était spirituel, et que cela concernait l'Église qui allait être dispersée après avoir vécu l'Abomination de la Désolation spirituelle.

Il commença aussi à révéler que le jour du sermon de M. Tkach, le Premier Sceau de l'Apocalypse avait été ouvert, et qu'il ne s'agissait pas là de quelque chose de physique qui allait arriver dans le monde, mais bien au contraire quelque chose de spirituel qui devait arriver dans Son Église.

"Je regardai, quand l'Agneau [Jésus-Christ] ouvrit l'un des sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre: Viens voir. Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre" (Apocalypse 6:1-2).

Dieu avait révélé à Herbert W. Armstrong que de grandes tribulations s'abattraient sur le monde après l'ouverture des Sceaux de l'Apocalypse. Cependant, il ne lui fut pas donné de savoir, qu'il allait s'agir avant tout d'une tribulation spirituelle sur l'Église, et que c'est plus tard qu'une grande tribulation physique s'abattrait sur le monde.

Dieu révéla que ce Premier Sceau concernait l'Église, et correspondait à l'avertissement de Jésus-Christ dans la prophétie du Mont des Oliviers, disant que "beaucoup" de faux enseignants viendraient pour tromper "beaucoup de monde". Dieu révéla aussi que ce que Paul avait écrit sur "l'homme du péché" était aussi lié à ce Premier Sceau. Il s'agissait dans tout cela de la même chose – l'abomination de la désolation allait avoir lieu dans l'Église de Dieu, et servirait de signe pour le peuple de Dieu, annonçant que le temps était venu pour le retour tant attendu de Christ.

Le Premier Sceau n'était pas au sujet de Christ, mais d'un anti-Christ, qui allait être déterminé à détruire l'Église. Le Premier Sceau concernait ce leader établi dans le temple de Dieu, possédant une grande autorité. Lorsque le temps pour l'ouverture de ce sceau fut venu, l'homme du péché s'en alla pour vaincre – pour détruire l'Église – pour commettre l'abomination de la désolation.

"Quand il ouvrit le Second Sceau, j'entendis le second être vivant qui disait: Viens voir. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'entretuent les uns les autres, et une grande épée lui fut donnée". (Apocalypse 6:3-4).

Les quatre premiers sceaux sont en relation, puisqu'ils sont liés les uns aux autres par ce qui est arrivé quand le Premier Sceau fut ouvert, lorsque Joseph Tkach, père, donna son sermon à Atlanta, qui eut pour conséquence une grande destruction dans l'Église même de Dieu.

Après l'ouverture de ce Second Sceau, la paix fut rapidement enlevée de l'Église, et pas du monde. Très rapidement après le sermon de M. Tkach, un grand nombre de ministres se joignirent à ce mouvement, et près des trois quarts d'entre eux adoptèrent totalement les nouveaux enseignements, qui étaient simplement les vieilles doctrines du Christianisme traditionnel. Même ceux qui n'acceptèrent pas tous ces enseignements, en adoptèrent cependant certains et se tournèrent contre Christ, alors que la majorité de ces faux enseignants entreprirent de tromper le plus de monde possible dans l'Église.

L'émergence de tant de faux ministres, conduisit à une rapide dissémination de fausses doctrines et de faux enseignements. Ces ministres ne brandissaient plus l'épée de la parole de Dieu en esprit et en vérité, mais une fausse épée qui servit à s'emparer de la vérité qu'avaient les frères, et à détruire leurs vies spirituelles.

"Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens voir. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais pas de mal à l'huile et au vin" (Apocalypse 6:5-6).

Puisque tant de ministres devinrent aussi antéchrist, les gens n'étaient plus nourris de la parole de Dieu, ainsi une famine spirituelle se répandit dans l'Église. Les frères devinrent spirituellement affamés, s'affaiblissant de plus en plus à cause du manque de nourriture spirituelle qu'ils auraient dû recevoir Sabbat après Sabbat.

"Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: Viens voir. Je regardai, et voici parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la Mort, et le séjour des morts [grec – la tombe] l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre" (Apocalypse 6:7-8).

Encore une fois, ceci fut expliqué plus en détail dans le premier livre, il n'y aura donc ici qu'un résumé sur la signification de ce Quatrième Sceau. Cependant, depuis que ce livre a été écrit, Dieu a donné des révélations supplémentaires qui seront inclues ici.

Dieu a donné les premiers 1260 jours après l'Apostasie pour période de protection de l'Église qui fut dispersée contre l'attaque de Satan. Il ne fut pas permis à Satan de poursuivre ceux qui composaient ce tiers de l'Église dispersée, et qui s'efforçaient de se tenir fermement aux commandements et aux vérités fondamentales que Dieu avait donné aux gens de Son peuple quand ils furent appelés. Cependant, durant cette période de trois ans et demi, les groupes dispersées ne progressaient pas spirituellement, mais devenaient au contraire progressivement plus faibles, ancrés dans leurs façons de faire, et plus aveugles que jamais à leur véritable condition.

Ils ne voulaient pas admettre qu'ils faisaient partie de ce qui avait provoqué l'Apostasie, étant tous devenus tièdes d'esprit. Bien que beaucoup avaient été ébranlés au début, et s'efforçaient de se tenir aux doctrines de bases et aux 18 Vérités que Dieu avait données par Herbert W. Armstrong, ils commencèrent progressivement à s'affaiblir encore une fois, comme avant l'Apostasie. Du fait qu'ils n'admettaient pas et ne se repentaient pas de l'esprit Laodicéen de tiédeur, ils redevinrent mûrs et prêts à être encore une fois trompés par leurs propres voies, et vaincus spirituellement.

Ils se contentaient de pratiquer machinalement les activités religieuses du passé, et ils firent beaucoup d'efforts pour copier une "œuvre" qu'ils pensaient devoir continuer. C'était "l'œuvre" que Herbert W. Armstrong avait vue comme étant sa commission de diffuser l'évangile dans le monde entier. Aucun d'entre eux n'a jamais pu accepter l'évidente vérité que M. Armstrong avait fini cette œuvre, et que l'Église était alors entrée dans la période qui suivait l'évangile diffusé dans le monde entier, qui était l'époque de l'abomination de la désolation (Matthieu 24:14-15).

Aucun des groupes dispersés n'a pu en venir à admettre qu'à la mort de M. Armstrong, l'ère de Philadelphie de l'Église de Dieu prit fin, et que l'ère de Laodicée commença. M. Armstrong était arrivé à penser, bien avant sa mort, que 90 pour cent de l'Église avait déjà dérivé dans un esprit Laodicéen.

L'Église restante fut établie à la Pentecôte de 1998, exactement 1260 jours après l'Apostasie. Quelque chose d'autre eut lieu à cette époque-là. Satan n'allait plus être empêché d'attaquer l'Église, puisque cette période de protection était alors passée. C'est à ce moment-là, après que les premiers 1260 jours furent passés, que le Quatrième Sceau fut ouvert. Si vous examinez le langage utilisé pour décrire ce sceau, vous découvrirez qu'il ressemble à la description de ce qui découle de l'ouverture du second et du troisième sceau. Il est dit que, "Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre" (Apocalypse 6:8).

L'expression "par les bêtes sauvages de la terre" fait simplement référence aux animaux sauvages de la famille des charognards, qui allaient ramasser ce qui allait rester.

Deux tiers de l'Église avaient déjà été vaincus spirituellement, en conséquence des effets du Second et du Troisième Sceau. Le sceau suivant été simplement la combinaison et la répétition du même genre d'événements qui avaient eu lieu lors des deux sceaux précédents, mais ceci allait alors être le moyen par lesquels la plus grande partie de ce qui restait du tiers restant de l'Église dispersée, allait être vaincu spirituellement dans les années qui allaient suivre l'Apostasie. Cependant, Dieu n'allait pas permettre que toute l'Église soit vaincue, c'est pourquoi Il offrit à quelques milliers l'opportunité de faire partie de Son Église restante de fin-des-temps. Dieu a œuvré avec un restant de toute la dispersion, comprenant ceux qu'Il a attirés, qu'Il a reçus, et à qui Il a accordé l'opportunité de continuer dans l'Église, jusqu'à l'époque de la venue de Christ comme Roi des rois.

Cependant, depuis ce temps, un grand nombre de ceux à qui cette opportunité avait été donnée, se sont tournés contre l'Église restante de Dieu et contre ses dirigeants, alors que d'autres ont simplement succombé à leur propre nature humaine et sont partis par faiblesse. La plupart de ceux à qui Dieu s'était réservé d'offrir l'opportunité de faire partie de ce restant, n'ont même jamais accepté Son offre d'être réveillés de leur sommeil spirituel. Ils étaient simplement trop orgueilleux pour accepter la possibilité que Dieu puisse œuvrer avec un groupe si petit, et ils n'ont pas aimé ce que Dieu a inspiré à Son prophète d'écrire, concernant la vérité sur les choses présentées dans ce chapitre.

Réellement, les quatre premiers sceaux de l'Apocalypse ont provoqué un grand nombre de victimes spirituelles dans l'Église de Dieu. Tout ce qui reste de près de 96 000 membres baptisés qui ont connu l'Apostasie, sont à peu près 150 personnes. Depuis cette époque (après l'ouverture du Sixième Sceau), Dieu a appelé de nouveaux membres qu'Il a ajouté à Son Église et qui sont en cours de préparation pour être la fondation de l'Église au commencement du Millénaire.

Ceux qui lisent ces choses seront probablement stupéfaits du fait que près de 30 000 personnes constituant le dernier tiers de Son Église qui fut dispersée, ont tous refusé d'accepter le fait qu'ils ont vécu une apostasie. Cependant, leurs propres vies témoignent irréfutablement du fait qu'ils font partie d'une de toutes les 600 organisations composées de ceux qui ont été dispersés. Leur petite taille, comparée aux 96 000 membres baptisés qui existaient à l'époque de l'Apostasie, et la preuve même que l'Apostasie a réellement eu lieu.

Il y a cependant une bonne nouvelle pour tous ceux qui ont été dispersés et nous en parlerons plus tard. Il a déjà été déclaré que 63 000 personnes de tous ceux qui ont été dispersés, auront l'opportunité d'entrer dans le Millénaire, si, ils acceptent ce que Dieu leur offrira vers le début de 2019. Cependant, même à cette époque, certains ne l'accepteront pas, et ils ne recevront pas l'opportunité de vivre dans le nouvel âge à la venue de Christ. Il est important de dire ici, qu'AUCUNE de ces personnes ne feront partie des 144 000.

La plupart des gens à qui Dieu a offert ces choses, viendront des 600 organisations qui furent dispersées avec l'Église. Un très grand nombre viendra aussi du tiers qui avait simplement renoncé à tout, quand l'Apostasie a eu lieu, mais il y en aura beaucoup moins que ceux du tiers qui ont été dispersés. Le plus petit nombre de ceux qui seront réveillés spirituellement et recevront cette opportunité, seront tirés de ceux qui ont cru au mensonge et sont retournés au Christianisme traditionnel. Leur nombre sera plutôt réduit.



Le Cinquième Sceau

Dieu n'a pas exactement révélé la date à laquelle ce sceau fut ouvert, mais à l'époque, les quatre premiers sceaux avaient provoqué la dévastation spirituelle de près de 90 000 membres baptisés de l'Église de Dieu.

" Quand il ouvrit le Cinquième Sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu. Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusqu'à quand, O Seigneur, saint et véritable, attendras-Tu pour juger et tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? Alors une robe blanche fut donnée à chacun d'eux, et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux" (Apocalypse 6:9-11).

Le Cinquième et Sixième Sceaux représentent une transition dans le temps, un moment où les tribulations spirituelles causées par les quatre premiers sceaux arrivent à leur fin. C'est une transition qui voit les événements spirituels se tourner vers le commencement d'une tribulation physique de fin-des-temps sur la terre.

Les gens dont il est parlé dans les versets du Cinquième Sceau ne sont pas vivants, ils sont morts. Il ne s'agit pas ici de gens qui sont morts et se trouvent maintenant en train de crier dans les cieux.

C'est semblable à ce que Dieu a écrit au sujet d'Abel le juste: "C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; c'est par elle qu'il parle encore quoique mort" (Hébreux 11:4).

C'est un compte rendu similaire. Cela reflète le fait que près de 144 000 personnes sont déjà mortes et vont très bientôt être ressuscitées à la venue de Christ, mais il y en a toujours quelques-uns qui restent à être préparés et ajoutés à eux. C'est quelque chose qui est déclaré comme un encouragement à l'Église, exprimant qu'il ne reste plus beaucoup de temps avant le retour de Christ. L'encouragement pour l'Église, est qu'il n'en reste que quelques-uns à être préparés et scellés de manière à compléter le nombre total des 144 000.



Le Sixième Sceau

Il fut mentionné auparavant que Dieu me révèle la signification de Ses écrits prophétiques d'une manière progressive, suivant le processus d'une "révélation progressive", par lequel tout ce qui concerne une révélation n'est pas montré d'un seul coup. Au contraire, c'est comme l'exemple que Herbert W. Armstrong donnait pour décrire comment nous progressons pour arriver à voir le plan de Dieu, selon ce qu'Il nous révèle; c'est un peu comme rassembler les pièces d'un puzzle pour progressivement voir l'image générale. Dans beaucoup de prophéties révélées, c'est comme de recevoir les pièces d'un puzzle, et de les voir prendre leur place, ou s'approcher de l'endroit où elles s'ajustent. Plus les pièces s'ajoutent et trouvent leur place, plus l'image générale devient claire. C'est comme cela que Dieu a révélé la totalité de la signification contenue dans le Sixième et le Septième Sceau. On peut voir cela, lorsque l'on considère ce qui fut donné concernant ces deux sceaux et comment ils ont été décrits dans le premier livre, comparé à la façon dont ils sont décrits beaucoup plus clairement dans le livre suivant, écrits quelques années plus tard.

Ceux qui lisent cela pour la première fois, peuvent se sentir dépassés par les choses révélées dans le Livre de l'Apocalypse, mais avec le temps, elles se clarifient.

La compréhension de ces deux sceaux s'est approfondie lorsque le second livre fut écrit. Cependant, une compréhension plus approfondie a été donnée pour la rédaction du troisième livre. Il ne m'avait pas été donné de voir totalement que les événements du Sixième Sceau allaient continuer dans ce qui allait suivre avec l'ouverture du Septième Sceau. Certains des événements du Sixième Sceau coïncident en fait avec l'époque du Septième Sceau jusqu'à la venue de Christ.

Même lorsque le deuxième livre fut écrit, un passage intitulé, "Division du Septième Sceau", déclarait, "Le Sixième Sceau (la période courante de cette rédaction) contient Sept Tonnerres qui retentissent par intermittence tout au long de cette période en s'intensifiant, alors qu'ils continuent dans la période du Septième Sceau".

Ce que je n'avais pas réalisé, c'est que le Sixième Sceau n'allait pas s'arrêter dès que le Septième Sceau serait ouvert. Au contraire, ils se superposent et continuent ensembles, accomplissant leurs prophéties spécifiques.

"Je regardai, quand il ouvrit le Sixième Sceau; et il y eut un grand tremblement de terre [secousse], le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule…" (Apocalypse 6:12-14).

C'est ici près de la moitié de ce qui est cité de l'ouverture de ce sceau. Il vaut mieux considérer tout d'abord ce qui est dit ici.

Ce Sixième Sceau fut ouvert le 11 septembre 2001. Tout le monde devrait être familier avec l'expression "nine eleven". L'événement qui a eu lieu à l'ouverture de ce sceau, signale la transition d'une époque à une autre; d'une tribulation de fin-des-temps sur l'Église, à une tribulation d'événements cataclysmiques sur le monde.

Ce jour n'était pas seulement le moment où le Sixième Sceau fut ouvert, ce fut aussi le jour où commença le Premier Tonnerre de l'Apocalypse. Le chapitre suivant apportera beaucoup plus de détails sur les Sept Tonnerres. L'ouverture de ce sceau est un signe avant-coureur de ce qui va suivre sur toute la terre, lorsque le temps sera venu pour l'accomplissement des événements du Septième Sceau.

Le Septième Sceau fut ouvert le 14 novembre 2008, et va bientôt commencer à s'accomplir. C'est à partir de cette date que les conditions mondiales commencèrent à pousser les peuples et les nations dans la direction des événements qui commenceront à s'accomplir par le conflit dramatique qui va submerger l'humanité dans un écroulement économique mondial, ainsi qu'une troisième et dernière guerre mondiale. Ces événements catastrophiques de fin-des-temps complèteront l'accomplissement de ce Septième Sceau.

Néanmoins, ce qui arriva à l'ouverture du Sixième Sceau, le 11 septembre 2001, fut l'accomplissement d'un événement prophétique. C'était en réalité le PREMIER événement physique, qui non seulement servit à accomplir un petit début pour la tribulation de fin-des-temps qui venait juste de commencer, mais il a servi aussi de signe prophétique pour ce qui allait suivre, et plonger le monde dans une troisième guerre mondiale – une guerre nucléaire.

Tout ce qui est arrivé en ce jour est comme une prémonition – un aperçu prophétique – de l'avenir des États-Unis d'Amérique. Les gens en viendront à réaliser, une fois le Millénaire établi – que la montée et la chute des États-Unis était un des points centraux des prophéties de fin-des-temps. Les USA sont une des dix tribus perdues d'Israël. Cette nation est composée des descendants d'un des fils de Joseph, Manassé. Elle a été prophétisée de devenir à la fin-des-temps la plus grande nation que la terre a jamais connue. Elle possède, et a reçu de Dieu, de grandes richesses, une armée puissante, et plus de ressources naturelles que toute autre nation au cours du temps.

À cause de son arrogance et de ses péchés, Dieu va lui retirer tout ce qu'Il lui a donné. C'est dans la nation des États-Unis que Dieu a placé ces deux derniers apôtres. Herbert W. Armstrong n'a jamais été reçu par cette nation physique de Dieu, que Lui seul a rendu grande. Elle ne s'est pas rendu grande par elle-même. Au lieu d'être reçu comme les messagers de Dieu, tous deux ont été persécutés, calomniés et rejetés. Mais en réalité, ce ne sont pas de simples hommes qui ont été rejetés, mais Dieu Lui-même, qui est Celui qui les avait envoyés.

Considérez ce qui est arrivé en ce jour du 11 septembre. Du point de vue de toutes les nations du monde, il ne pouvait pas y avoir de plus grand symbolisme de la grandeur en richesses, en puissances et en stature des États-Unis, que les tours du World Trade Centre.

Sept bâtiments furent détruits, et le Septième Sceau contient Sept Trompettes. Ceci en dit long, beaucoup plus qu'un grand nombre peuvent le croire.

Le World Trade Centre était bien connu pour ces deux Tours Jumelles de 110 étages. Tous les bâtiments originaux du complexe furent détruits dans l'attaque du 11 septembre 2001. Les Tours Une et Deux se sont écroulées, et les autres (numéro 3, 4, 5 et 6), furent endommagés sans espoir de réparation, et plus tard démolies. Le Bâtiment Sept s'écroula en fin d'après-midi du jour de l'attaque. La signification d'un centre de commerce mondial et le symbolisme que cela représente pour Wall Street et un système économique mondial, ne devrait échapper à personne, car la première chose qui arrivera sera liée au commerce international, puisqu'une implosion économique globale majeure détruira l'économie des États-Unis avant toutes les autres.

Même l'avion qui s'est écrasé sur le Pentagone, est une prémonition prophétique de ce qui arrivera une fois que les quatre premières trompettes du Septième Sceau auront été déchaînées sur les États-Unis, puisque ceci s'applique avant tout à sa chute et à celle de la plus grande puissance militaire mondiale.

Voici le symbolisme de ce qui est écrit dans la première partie du Sixième Sceau. Lorsque les deux tours tombèrent du ciel, la vue étrange d'un nuage se déroulant pour envelopper New York, comme le rouleau d'un livre s'ouvrant à travers le ciel, qui plus tard s'enroule à nouveau. Pour tous ceux qui se trouvent à l'intérieur, le ciel s'obscurci alors que le soleil disparaît. L'effet de la poussière répandue dans l'air donne à la lune une couleur rouille, et les étoiles semblent disparaître. Toutes ces choses présages de ce qui arrivera sur la terre entière, mais cela commencera tout d'abord avec l'écroulement des États-Unis.

Voici ce qui reste de la description du Sixième Sceau: "…et toutes les montagnes et les îles furent poussées hors de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de Celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'Agneau. Car le grand jour de Sa colère est venu, et qui peut subsister?" (Apocalypse 6:14-17).

En effet, ce jour-là, le 11 septembre 2001, toute nation et tout pays, grand et petit (représenté prophétiquement par les montagnes et les iles), furent secoués par ce qui est arrivé. Ils furent tous effrayés et refroidis. C'était le prélude à une époque où ce genre de chose arrivera littéralement à des nations toutes entières, commençant avec les États-Unis. Oui, le moment de la grande colère de Dieu est sur le point d'arriver. Qui pourra subsister? C'est là l'annonce du Sixième Sceau.